Archives de la ville de Bordeaux

Archives de la Halle des RR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le 12 octobre 1458

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Messages : 281
Date d'inscription : 26/06/2010
Localisation : Archiviste de la Halle de Bordeaux

Le 12 octobre 1458 Empty
MessageSujet: Le 12 octobre 1458   Le 12 octobre 1458 EmptySam 15 Jan - 14:49

--Gardien_du_parc a écrit:
Le jardin avait pris ses couleurs d'automne et les allées se trouvaient pleines de feuilles mortes. C'est en maugréant que le gardien avait prit son vieux balai et entassait les feuilles avant de les ramasser et de les mettre dans un feu.

Il releva la tête pour observer les premiers départs des oiseaux vers d'autres lieux plus cléments. Il s'installa sur un vieux banc de pierre et se laissa aller aux rêveries. Il adorait la nature et aimait ce parc. Il y avait là des arbres centenaires, certains portaient même les trâces de couples amoureux. Des enfants passérent devant lui en courant.

Il était temps de se remettre au travail, il se releva et reprit son balai. Il aimait que "son" jardin soit propre

Kateyll a écrit:
Kate s'était levée en fin de matinée, elle avait décidé de laisser un peu de temps libre à Margotton. Elle voulait emmener les enfants au parc, histoire de leur remettre un peu de baume au coeur aprés le départ de leur pére.

Un enfant dans chaque main, elle pénétra à l'intérieur de ce dernier et découvrir un endroit rempli de calme et qui était fantastique de par les couleurs de la flore. Ils se promenérent dans des allées propres et arrivérent prés d'une petite mare ou nageaient encore quelques canards. Kate resta un moment assise sur un banc de pierre pendant que les enfants jetaient quelques miettes de pain aux animaux, elle les observaient avec un sourire.

Aprés avoir vidé leur poche de tout le pain qu'ils pouvaient contenir, ils reprirent leur promenade et en arrivant à une autre entrée, ils découvrirent un homme qui patientait tranquillement avec une charette attelée à un cheval et qui proposait une ballade tout autour du parc pour quelques deniers. Les enfants se mirent à regarder leur mère avec une grosse envie dans les yeux, elle ne put resister à leur prière muette. Aprés avoir réglé le prix demander par l'homme, elle intalla les enfants dans la charette se mit entre les deux. Les voilà qui déambulaient tout les trois dans une petite virée qui se révéla bien agréable, les enfants n'avaient encore jamais eu le loisir d'essayer ce genre d'engin bien nouveau. Kate regardait les enfants ouvrir des grands yeux pour admirer le paysage qui défilaient devant eux et se mettaient à rire aux éclats dés qu'une roue s'enfonçait dans une ornière et les faisait sauter. Elle était ravie de voir qu'ils pensaient à autre chose qu'au départ de leur père.

A la fin de la promenade en cariole, Ils sortirent du parc pour reprendre le chemin du Moulin. Ils avaient les joues rosies par le froid qui commençait à arriver. Un bon bain pour les rechauffer en arrivant et une bonne soupe pou cloturer une belle aprés midi.

Libirou a écrit:
Libirou se baladait depuis le matin dans la ville . Elle commençait à avoir mal aux pieds, aussi vit elle avec plaisir une sorte de jardin garni de bancs où il avait l'air agréable de s'asseoir .. Des bancs de pierre sous des arbres magnifiques aux couleurs de l'automne débutant.. Des arbres dont certains semblaient pour le moins centenaires....

La blonde s'assit avec un soupir d'aise et regarda autour d'elle:un lieu paisible, où reposer -outre ses pieds- ses yeux et son esprit.Un sourire sur les lèvres, elle regarda un homme se lever d'un banc, saisir un balai qui avait glissé à terre, et balayer soigneusement les feuilles qui jonchaient le sol, qu'il chargeait ensuite dans un tombereau.

Son attention fut ensuite attirée par le bruit d'une charrette: deux petits enfants y étaient assis , une femme qui devait etre leur mère, installée entre eux les entourait de ses bras.. Et tout ce monde , au pas tranquille d'un cheval guidé par un vieil homme, riait aux éclats..
Libi les regarda passer devant elle .... Elle pensa à ses deux amours, Valentine et Raphaël restés à Saintes sous la garde de Clémence.Leurs calins et leurs rires lui manquaient dès qu'elle les laissait plus de quelques heures.... Elle soupira.

Alika a écrit:
Alika étant de passage decida de visiter la ville avant de savoir si elle reprendrai la route le soir même,devant la beauté de ce jardin public et malgrés son petit coté sauvage, elle decida de rester un peu dans cette charmante ville qui est Bordeaux,elle avait deja rencontré des gens tres sympathique en taverne et se sentais bien ici,seule peut etre mais bien et son loup Falco apprecié aussi le jardin,elle le regarda courrir partout et faire le fou,ca ne lui etait pas arrivé depuis un bon moment,elle se dit qu'il manqué plus qu'a trouver sa moitier et cela serai le bonheur parfait....

Nadjka a écrit:
Nadjka avait besoin de se poser pour réfléchir un peu et ce petit coin de verdure où ne coule pas de rivière lui semblait propice... Mince! Un homme était là! Bon, il ne l'avait point remarquée, plongé dans ses pensées qu'il était... Nadjka l'observe... menton creusé, imberbe, chemise ouverte, dans l'allée déserte...

Lui aussi semblait à la croisée des chemins... cherchant le lieu désiré... Mais qu'importe au fond le chemin, le vent soufflera toujours! Oui, le vent efface les traces, lave les blessures, quelles que soient les marques et les brûlures...

Nadjka alla s'assoir sur le banc glacé, attendant. Le jour vagabond finira bien par s'arrêter. Ou par cadenasser les portes et les serrures. Elle porta son regard vers l'entrée du parc, se demandant qui elle espérait bien voir arriver...

Libirou a écrit:
Libirou poussa la grille du jardin public que le vent avait refermée à moitié.. Elle sourit d'entendre grincer les gonds et entra dans cette oasis de calme , bienvenu après la cohue du marché.

Son premier regard fut pour les cimes des grands arbres, plus dégarnis qu'à son dernier passage et que l'automne impitoyable torturait en fanant les roux vifs et chauds de naguère en un marron pisseux...

En baissant les yeux, pensant à l'hiver proche, elle vit sur un banc une silhouette connue, oh combien... Nadjka qui avait l'air songeuse, assise là dans un rare rayon de soleil.. Se demandant ce qui tracassait la brune Saintaise, Libi s'avança vers elle....

Kateyll a écrit:
Kate s'était levée assez tôt pour pouvoir profiter de cette journée enneigée avec les enfants. Elle leur couvrit la tête avec une echarpe pour camoufler les oreilles et leur mit un manteau bien chaud. Ils prirent ensuite tout les trois le chemin du parc. Arrivés à l'entrée, ils saluèrent le gardien et prirent enfin une allée pour faire une grande ballade. Elle laissa les enfants courrir et profiter au maximum de la neige, Ambrouille et Pataud sur leurs trâces.
Elle vit les deux enfants entraient dans un étrange conciliabule et avant d'avoir pu dire non, se prendre une série de boule de neige. Elle regarda les enfants rire aux éclats et se joignit à eux avant de se venger. S'ensuivit une longue bataille de boules où enfants et mère en profitèrent au maximum. Enfin au détour d'un chemin, ils découvrirent tout un groupe d'enfant, Kate laissa Jade et Loris les rejoindre pendant qu'elle les surveillaient tranquillement dans un coin. Ils finiraient leur promenade aprés et rentreraient pour profiter d'un bon bol de soupe chaude que Rosa leur avait cuisiné et laissé sur le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://archivesbordeaux.forumactif.com
 
Le 12 octobre 1458
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» Affrontement CDA (2° partie) : vendredi 01 Octobre !
» LDOLL 4 Les 5 et 6 Octobre
» Triathlon S Noisy le Grand - 04 octobre 2015
» Vendredi 16 Octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de la ville de Bordeaux :: RP Lieux :: [RP]Jardin public de Bordeaux-
Sauter vers: