Archives de la ville de Bordeaux

Archives de la Halle des RR
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 (28 octobre 1457 à nos jours)

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin

Messages : 281
Date d'inscription : 26/06/2010
Localisation : Archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptyDim 27 Juin - 5:46

Eloin a écrit:
[rp]En fin de journée, une ride de fatigue ornant son front blesme, la jeune femme sortit de sa demeure, s’en allant en place publique. Le matin, elle estoit allée chercher les clefs d’une petite demeure de plain pied voisine de la mairie, gardant le mystère auprès des aultres conseillers municipaux sur la raison qui la poussoit à prendre possession de l’endroit.

Et, ce soir, alors que ceste fin de journée luy laissoit un peu de répit avant que la nuit ne soit complètement tombée, elle aménagea dans la demeure, qui contenoit qu’une seule et mesme pièce que l’on pouvoit chauffer par une cheminée de taille modeste ; un bureau et trois chaises, une derrière, pour elle-mesme, et deux devant, pour les futurs visiteurs.

Ceci achevé, elle retira les toiles d’araignées et passa un coup de balai pour retirer la poussière, puys déplia une banderole de tissu qu’elle accrocha avec des clous sur la facade de la maisonnette, juste au dessus de la porte d’entrée :


Cadastre de Bordeaux, la Belle Eveillée !

Le cadastre, le vray, le définitif, estoit enfin achevé, grasce au concours d’une villageoise qui avoit pris en charge les dessins et les relevés des divers quartiers de la cité.
Dans la grande pièce, non loin du bureau, une grande planche de bois estoit soutenue par plusieurs tréteaux, et sur ce plan de travail ainsi aménagé, Eloin déroula un grand rouleau de parchemin et posa quatre pierres moyennes aux quatre coins, pour maintenir à plat l’ouvrage.

Tout en attendant les premiers visiteurs, l’échevin à la paysannerie et à l’artisanat s’installa devant le bureau, prit une feuille de papier et entreprit de recenser les habitants des différents quartiers qui s’estoient manifestés jusqu’à présent. C’est-à-dire, peu de bordelais, pour dire le vray !


(28 octobre 1457 à nos jours) Img-10180855y9f

Citation :
Grand’Place de Bordeaux (ou Place du Marché)

Mairie
Maison des échevins et du tribun
Bureau du cadastre
Presbytère
Bureau de la Police bordelaise
Guilde des Tisserands
Bureau de la Soule bordelaise


Citation :
Quartier de l’Ombrière

Palais de l’Ombrière
Basilique Sainct Michel de Bordeaux
Université de Guyenne

Quatre : Degaulle (Blé, Érudit)


Citation :
Quartier de la Cathédrale (ou Saint Eloi)

Cathédrale Saint André

Ostalàs de Vergy

Quatre : Fanch (Berger, Charpentier)

Dans l'impasse de la Rue Neuve

Quatre : Ralas (Blé, Tisserande, Érudite)


Citation :
Quartier Saint Michel

Deux :

Quatre : Messire_ispica (Blé, Meunier)

Six : Boulangerie "La Renaissance", gérée par Margaux66

Quatorze :


Citation :
Quartier Saint Pierre

Six : Brixius (Forgeron, Médicastre, Herboriste), Fredegonde (Potager), et la gouvernante, dame Mime (PNJ).
[*] Office Médical
[*] Herboristerie "La Bulle de Savon"

Sept : William_west (Forgeron)

N° Douze : "La Pomme de Douche", Estuves (Bains Publics possédés par mestrè Brixius et gérés par donaisela Aphykit)

Vingt-Trois : Ecole de Bordeaux (Gérée par dauna Fredegonde)

Vingt-Cinq : Omere et Krystel


Citation :
Quartier de la Bourse

Place du Marché

Un : Eloin Bellecour (Blé, Boulangère, Médecin, Diaconesse et Erudite)

Deux :

Trois : Hayden et Aldebarrant (Forgeron, Sergent de Police)

Quatre : Evy (Blé)


Citation :
Quartier des Chartrons (Près du Lac)

Un : Djalaime et son fils Ja (PNJ)

Trois Le Moulin des Chartrons : Narvath (meunier), sa femme Kateyll (meunière), leur fille Jade et leur fils Loris.


Citation :
Quartier de Bacalan

Un :

Cinq :


Citation :
Quartier de la Bastida


Citation :
Quartier du Port de la Lune

Le Port
Le Lavoir


Un : Arrander (charpentier)

Cinq Le Manoir du Port :

Huit : Viviemoi (Forge)

[/rp]

Mis en Post-it par {Dracia}


Dernière édition par Admin le Ven 9 Juil - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://archivesbordeaux.forumactif.com
jeankerner



Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Aide-archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptyVen 9 Juil - 12:36

Axe37 a écrit:
Sénher Axe37 arriva vers le nouvel office, par simple curiosité.
Quelle ne fut sa surprise en y voyant la banderole indiquant que le cadastre se trouvait actuellement ici.
Il entra donc dans la petite pièce et reconnu la personne présente...


"Adiou Dauna Eloin!
Vous savez garder un secret pour une dame!

Moi qui pensais que vous vouliez faire ici une crèche...

Bon, trêve de bavardage, je vais vous donner du travail dans ce cas.
Je souhaiterai m'installer dans le quartier de la Bastida, loin des rumeurs et des mesquineries de la ville...
Enfin surtout pour pouvoir profiter de mes amantes sans éveiller les soupçons de leur époux...

Cela est-il possible?"


Eloin a écrit:
Quelques heures après avoir ouvert le bureau, la jeune femme vict venir vers elle son premier visiteur.
Eloin sourit en reconoissant le visage du sénher Axe37, et l'invita à s'asseoir face à elle.


Adiou, sénher Axe ! Une crèche ? Un jour peut-estre, mais pour le moment, les enfants ne seraient point assez nombreux pour occuper la place ! Nota-t-elle en laissant éclater un petit rire amusé.

Hochant la teste en oyant la demande du bordelais, elle haussa un sourcil en se disant que sa demande n'estoit point banale, puys luy jeta un regard faussement réprobateur.


Alors, voyons voir ce que je puys proposer à un coureur de jupons...

Le quartier de la Bastida est peu développé, il ne doit s'y loger que cinq ou six bastisses. Vu du fleuve, j'ai parfois l'impression de voir un petit hameau, plutost qu'un quartier de nostre capitale !
Pour le moment la Bastida est dénuée de murailles, puisque peu de gens y résident, mais il serait possible, je pense, d'envisager de tels travaux si la ville venoit à se développer considérablement de ce costé du fleuve...

Enfin, revenons à nos moutons ! Vous avez une échoppe, ce me semble, il vous faut donc un atelier au rez-de-chaussée de la demeure, et peut estre mesme une cave ou un appentis pour entreposer vos marchandises ?

Et pour la maison en elle-mesme, avez-vous des critères précis ? Faut-il une demeure modeste, vaste, ou c'est sans importance ? Avez-vous besoin d'une cave ?


Ayant achevé de le bombarder de questions, elle attendit sa réponse avec un léger sourire, observant, par la fenestre faisant face à son bureau, la tranquille agitation d'une cité en fin de journée.


Brixius a écrit:
Brixius frappât puis entrât dans le bureau de Dame Eloin. Tout e inclinant la tête il dit :

" Bonjour Dame Eloin. Je tenais à faire paraître ma Maison de Famille sur le Cadastres. Mes Aïeux, beaucoup plus distraits par les livres que moi, ont oubliés d'inscrire leur bâtisse... Je me suis aperçût de cela en rangeant les quelques papiers qui me restent d'eux. Je puis vous faire le descriptif de la maison si vous le souhaitez. "

Après une petite inspiration il annonçât :

" Voilà, la maison est située au 6, Quartier Saint-Pierre.
Le rez-de-chaussée est composé de quatre pièces : les cuisines, la Salle de Vie d'un côté, Mon Cabinet Médical et ma réserve d'Herboriste de l'autre. Au premier étage, quatre pièces également. toutes sont des Chambre. Le Second étage regroupe deux chambres et ma bibliothèque. J'oubliais, ma maison possède une petite annexe, ma Forge. "

Brixius attendait la réponse de Dame Eloin.


Eloin a écrit:
Le sénher Axe n'eut point le temps de luy répondre qu'un second visiteur poussa la porte de la maisonnette, et elle sourit à celuy qu'elle venoit de reconnoistre.

Adiou, sénher Brixius ! Vous me semblez estre un bon tribun, je regardes souvent vos rapports ! D'ailleurs, si vous avez des bordelais qui se posent des questions sur une culture à choisir pour leur passage au statut de paysan, n'hésitez point à me les envoyer, je pourrais également leur proposer de venir choisir leur demeure intra-muros !

Elle hocha plusieurs fois la teste en oyant la demande du tribun, adressa un regard d'excuse au tisserand, puys se leva et alla décrocher le parchemin listant les habitants de Bordeaux.

Voyons voir... Le Quartier Sainct Pierre, dictes-vous... Ma foy vous en estes le seul habitant recensé, jusqu'à présent. Je vous note donc au numéro 6.

Oh ! Vous estes médicastre ? Je le suys également, j'ai obtenu mon diplosme récemment ! J'ai ouï dire que la construction du port de Bordeaux débutera prochainnement, et je comptois envoyer un courrier au sénher El_barto pour luy proposer mes services en cas d'accident -Dieu nous en préserves, toutefois...
Peut-estre pourrions-nous installer une tente au seing de laquelle nous proposerions nostre savoir pour soigner les blessés ?


Brixius a écrit:
Rouge de confusion aux compliments de Dame Eloin, Brixius inclinât la tête et dit :

" Ce sera un honneur pour moi que de vous venir en aide Dame Eloin. Dans le cas ou certaines opérations nécessiteraient une plus lourde intervention, il nous suffira d'envoyer les malades à mon Cabinet, pour le reste, une tente nous suffira en effet. "

Sur ces paroles, il s'en retournât en ville.


Axe37 a écrit:
Sénher Axe37 avait laissé Dauna Eloin s'entretenir avec le nouvel arrivant; il préféra se mettre dans un coin pour digérer sa tristesse...
Sa garçonnière n'était plus à l'ordre du jour visiblement.

Il regarda de nouveau le plan de la ville et son attention fut porté vers un autre quartier...


"Dauna,
Et le quartier de Bacalan, vous parait-il plus approprié?"


Puis, pour argumenter son nouveau choix et se rassurer sur le potentiel de sa future demeure, il ajouta:


"Disons, que si vous étiez de faible vertu, ce que vous n'êtes point, trouveriez vous ce quartier suffisamment à l'abri des regards?"

Sans lui laisser le temps de répondre, il conclut, prenant ce silence forcé pour une approbation...


"Excellent!
J'aurais donc besoin d'une bâtisse dans ce quartier, un étage pour la grande chambre, une cave et une arrière cour pour mes moutons, avec une sortie cachée, à tout hasard...
Mon échoppe de tisserand au rez-de-chaussée bien sûr.

Est-ce possible?"


Eloin a écrit:
Opinant du chef aux paroles du tribun, Eloin le salua d'un léger signe de la main. Le bordelais parti, elle se retourna vers son premier visiteur, et haussa un sourcil en voyant sa mine triste.
Et la jeune femme faillit éclater de rire en se rendant compte qu'il avoit compris de travers ses paroles.


Allons, sénher, allons, vous ais-je interdit quelque chose ? J'ai simplement porté à vostre attention le faict que le quartier de la Bastida est actuellement désert, et de plus, aucunement aménagé. Les quelques maisons sises en ce quartier sont bien sur habitables, il vous faudra juste dépoussiérer les pièces et passer un bon coup de balai !

Il n'y a point de lavoir ni de puyts, il vous faudra donc venir laver vostre linge soit directement dans le fleuve, soit emprunter l'un des ponts de pierre qui relient les deux rives de la cité pour aller à l'un des lavoirs !

Enfin... Je suppose que ce ne sont là que des détails...


Elle eut un sourire amusé lorsqu'il se tourna vers le quartier de Bacalan.

Hum... Je crains que vostre intimité ne soit plus trop préservée au seing de Bacalan, sénher Axe...
Nostre bourgmestre, dauna Louise, est récemment venue me voir pour m'informer qu'elle souhaicte changer de demeure, et son choix s'est porté sur le dict Bacalan. Elle doit prochainement revenir m'entretenir à ce sujet, je luy avois laissé un jeu de clefs luy permettant d'ouvrir plusieurs demeures, afin qu'elle puysse faire son choix.

Je suys navrée si je me suys mal exprimée, je vous ai induite en erreur, de faict.

Vous estes tisserand... Et si vous vous installez dans le quartier de la Bastida, comme vous le souhaitiez originellement, il vous faudra certainement faire appel à des livreurs pour acheminer vos commandes chez vos clients. A moins que vous ne choisissiez d'occuper un petit étal les jours de marché !


Axe37 a écrit:
"Par Aristote! La bourgmestre s'installerait non loin de chez moi pour me surveiller!!!
Il va donc me falloir jouer de mille ruses pour feinter sa vigilance!

Si j'ai mal compris votre remarque, très chère Dauna, j'en suis des plus navré...
Mais je prends cela pour le signe du destin!

J'irai au quartier de Bacalan, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il fasse tonnerre!
Bref, que notre bonne Louise s'y installe ou pas..."


Sénher Axe37 rit de ses allusions.

"Bien entendu, j'attendrai que notre Blondeur choisisse sa maison...
J'en veux juste une avec une porte cachée, loin des fenêtres de la demeure que Damisiéla Louise aura choisi.

C'est juste pour préserver ma vie privée...

Alors, est-ce finalement faisable?"


L.ouise a écrit:
Entendant des éclats de rire depuis le cadastre bordelais (le cadastre s'amuse par ici!), et après avoir visité les habitations proposées par la dauna belle et Bellecour, avant son séjour arcachonnais, Louise y entra en souriant. Discrètement. Tant et si bien que lorsqu'Axe s'exclamait à propos de fenêtre, de vie privée, et de porte cachée, elle haussa non pas d'un... Mais des deux (!!) sourcils.

Derrière Axe, elle se tenait là. Poings sur les hanches. Les yeux perçant.


Eh bien, eh bien... Depuis quand j'aimerais connaître ta vie privée, mon bon Axe? Oh! Mais tu me crois m'être alanguie de toi! Misère, ç'en est fait de moi...

Feignant la profonde mélancolie, avec un geste mélodramatique qui consistait à porter le dos de sa main contre son front penché en arrière, Louise tenta vainement de ne pas rire aux éclats... Mais passé dix secondes, elle ne put s'en empêcher. Après avoir retrouvé ses esprits, et tout son sérieux, elle se tourna vers Eloin et Axe, la mine ravie.

Adiou la compagnie...! Je suis contente de vous retrouver après une journée si éprouvante.

J'ai bien visité les demeures vacantes, dauna... Et... Ma foi... J'hésite entre deux... Enfin, je vais laisser Axe choisir sa demeure, pour m'empêcher de céder à ma pulsion favorite de l'espionner à ma guise... A ma guise... A maaa guiiiise... Hum, pardon. Et choisir la mienne en fonction de la sienne.


Elle tourna sa tête vers celle plus haut perchée du chevalier blanc.

Alors... Rassuré, l'idole des jeunes?


Eloin a écrit:
Petit hochement de teste et sourire mutin accompagnèrent sa réponse.

La plupart des maisons de Bacalan possèdent deux entrées : l'une, principale, à l'avant de la demeure, et la seconde, plus discrète, à l'arrière, donnant sur un petit chemin qui longe les remparts, et qui permet, en temps de guerre, de fuir la ville par une poterne près du fleuve.

Vos... compagnes pourront donc s'éclipser discrètement en le longeant, pour ensuite rejoindre leurs demeures respectives !


Elle s'apprestoit à répondre au jeune homme que cela serait certainement faisable, lorsqu'une silhouette féminine bien connue de la jeune mère entra dans l'office.
Eloin la salua d'un grand sourire, l'invitant d'un geste à prendre place sur le dernier siège libre.


Ah ! Nostre bourgmestre préférée ! Vous hésitez... Hum, voila qui devient amusant, puisque messer Axe me disoit à l'instant qu'il attendrait que vous ayez choisi vostre demeure pour pouvoir luy-mesme choisir la sienne !


Axe37 a écrit:
"Effectivement, on risque de tourner en rond... Et finir dans la Gironde...
Dauna Eloin, j'en appelle à votre arbitrage!

Il est très aisé, pour un esprit tel que le votre, de comprendre la manoeuvre de notre Blondeur..."


Ricanement du sénher...

"Ben vouiiiiiiiii!
Comme j'ai compris son plan pour m'espionner, à présent notre bourgmestre me laisse choisir en premier la maison du quartier...
Ainsi elle se dédouane de ses futures actions destinées à empiéter sur ma vie privée!

Je suis prêt à parier une paire de bottes qu'une fois ma maison désignée, elle fera une fenêtre donnant sur mon jardin privé..."


Puis, l'homme de blanc vêtu prit un air grave:

"Enfin, Dauna Eloin!
La seconde entrée, discrète et proche des murailles, sera avant tout pour défendre notre ville au plus vite!
Le courage d'un homme vaut des millions de fleurs aux yeux de mes courtisanes..."


Eloin a écrit:
La jeune mère se retint d'éclater de rire en oyant la remarque du tisserand. Elle qui n'avoit jamais rien arbitré jusqu'à ce jour se voyoit mal départager ses vis-à-vis !

Aussi se contenta-t-elle de secouer lentement la teste.


Nenni, messer Axe, je n'arbitrerais rien de tout cela... En revanche, je vous laisse tous deux vous installer en ce quartier à vostre guise.

Et, pour ce problesme d'espionnage éventuel, j'ai une solution à vous proposer. Nous pourrions establir un acte de propriété, qui interdirait à la donaisela Louise cy-présente, de percer une quelconque ouverture sur la façade de sa demeure qui donnerait sur vostre propre habitation, vous garantissant ainsi toute la discrétion nécessaire à l'assouvissement de vos... désirs, dirons-nous.

Cependant, si nostre bourgmestre venoit à émettre le souhaict d'élever un mur entre vos deux maisons pour préserver son intimité, ou pour s'éviter la vue des dames sortant de chez son voisin, vous comprenez que je ne pourrais guère luy refuser ceste demande...


Un brin de malice se déceloit dans sa voix, pourtant son regard exprimoit un sérieux incontournable. Après tout, les nobles et les grandes abbayes avoient bien rédigé de tels actes par le passé, et continuoient à le faire au fil des acquisitions ou donations, et ce pour protéger leurs biens. Pourquoi ne point appliquer le mesme principe pour des habitants aisés d'une ville ?

Une moue dubitative vint accueillir la dernière tirade du chevalier blanc.


Moui... Défendre Bordeaux jusqu'au bout sera nostre volonté en cas d'attaque ou de siège, certes. Mais si, par malchance, nous venions à estre cernés de toutes parts, fuir restera la meilleure solution, ne serait-ce que pour aller quérir des renforts, et revenir ensuite livrer bataille pour reprendre la cité à l'ennemi.

Vous m'aviez pourtant dict vouloir une entrée discrète pour permettre à vos... amies de pouvoir quitter vostre demeure en toute discrétion ? Escomptez-vous les faire sortir par l'entrée principale, à la vue de tous, et surtout, des commères qu'une ville ne manque jamais de posséder parmi ses habitants ?
Enfin, vous ferez comme bon vous semble...
Nota-t-elle avec un sourire amusé.


Ralas a écrit:
Ralas arriva au bureau du cadastre pour demander si elle pouvait s'installer dans la maison qu'elle avait vue ce matin lors de sa promenade.

"Bonjour Dame !
Je suis depuis très peu de temps, habitante de Bordeaux et, lors d'une promenade dans la ville, j'ai vu dans le quartier St André une maison qui me plait beaucoup, elle est située au 4 impasse rue Neuve"


Ralas regardait la Dame, interrogative, en espérant que la maison soit libre...


Eloin a écrit:
Un ange passa, et la demeure s'emplit d'une nouvelle arrivante. La saluant d'un signe de teste, Eloin profita de sa réponse pour luy présenter les deux jeunes gens présents dans la maisonnée.

Adiou, donaisela, et bienvenue à Bordeaux ! Je suys Eloin, échevin à l'artisanat et à la paysannerie, et je m'occupes également de tenir le cadastre.

Voici donaisela Louise_Joualvert, nostre bourgmestre pour encore cinq jours -enfin, sauf si elle est réélue, ce qui est fort probable au vu de ses capacités... Et voici messer Axe37, l'un des tisserands de nostre belle cité bordelaise, qui apprécie les belles femmes, nul doute que vous devriez donc luy plaire !


La jeune femme retint un sourire amusé, avant de se lever et de s'approcher du cadastre, afin que de localiser précisément l'impasse en question. Elle ne décela qu'une minuscule ruelle sans issue au seing du quartier Saint André, aussi hocha-t-elle la teste vers la nouvelle venue.

Revenue à son bureau, elle sortit une clef qu'elle tendit à l'arrivante, et trempa sa plume dans l'encrier.


Fort bon choix, donaisela ! Quel nom dois-je inscrire sur le cadastre ?


Axe37 a écrit:
Une charmante Dame, une de plus dans ce local un peu étroit, fit son apparition...

"Non mais! Non de non!
M'enfin!
Suffit d'être belle et bien habillée pour que l'échevin de je sais plus quoi vous octroi une demeure aussi vite...
Permettez moi de me gausser!
Haha Haha Haha Hahahahahaha...

J'étais là avant vous Damisiéla Ralas, et votre beauté ne vous donne pas encore le droit de passer avant moi!
Non de non de non!!!

Comme vous ne tenez pas à jouer les arbitres en votre demeure, Dauna Eloin...
Je prendrai le .................................. "


Les dames restèrent bouche bée...


"Le ............. Le 5 !!!!!!!!!!!!
Et que l'une d'entre vous essaie de forcer ma porte pour bénéficier de mes faveurs... Et ben, je lui garantirai la plus grande discrétion!
Parole d'honneur!"


Ralas a écrit:
"Merci pour votre accueil. Je suis ravie de faire votre connaissance".

Se tournant vers Messire Axe37 qui venait de lui être présenté.

"Je suis désolée, Messire, de mon impolitesse, je vous prie de bien vouloir m'excuser. Effectivement, vous étiez là avant moi"

Ralas devint toute rouge puis elle releva la tête et regarda Dame Eloin

"Je vous remercie, Mon nom est Ralas"

Elle prit la clé et s'adressant à Louise_Joualvert

"Ma Dame, je mets mon peu de savoir au service de la ville. Si vous avez besoin de moi, je suis à votre écoute"

Avant de partir, elle s'approcha de Messire Axe37 et d'un air penaud, lui dit :

"Etes-vous toujours fâché ?"


L.ouise a écrit:
Voyant Ralas arriver, la blondeur sourit (oui, bon, parce que les bâââtises d'Axounet, hein, non mais n'importe quoi! Laughing ) puis la salua joyeusement. L'ambiance s'y prêtait bien: une ambiance bon enfant, gaie, et un peu fofolle... On risquait de prendre la bourgmestre pour une obsédée ragotière, mais ça la faisait rigoler!

Oui, Eloin, le quartier Bacalan risque d'être fort agité avec ça... Dans quoi je me suis embarquée, moi? Laughing

Demat Ralas! C'est Callisto qui va être contente! Et puis Brixius parle aussi breton, je pense qu'on devrait faire une petite communauté bretonne à Bordeaux, et attraper un quartier qu'on nommerait "Breizhtown" hihihihihihi!

Hum... Axe, arrête de me faire dire n'importe quoi.


P'tite pichenette à l'épaule d'Axe (à défaut d'être parvenue à atteindre son lobe, gnarf!), même s'il n'avait strictement rien fait.

Bon, et puisqu'Axe a pris la cinquième maison, je vais devoir prendre la quatrième, de ce fait...

Evitant de voir quelle tête Axe allait faire après ça, elle se tourna vite vers Eloin et son cadastre et sourit à la dauna de tous ses chicots espièglement.

Naaaaaan!
Je plaisantais... Enfin, j'espère que ça n'a pas tué l'ami Axe. ^^
Je prendrai la première maison, très simplement.


Puis notant la remarque de Ralas, elle lui répondit tout de go.

Oh mais je risque de ne point trop me gêner, et de vous capturer plus vite que vous ne le pensez. Qui plus est, Lorca m'a dit le plus grand bien de vous, chose étonnante de la part d'un cétacé pas frais et extrêmement avare de compliment.Vous avez du lui taper dans l'oeil... Je risque d'être jalouse. ^^


Ralas a écrit:
Ralas rit de bon coeur au propos de damoiselle Joualvert.

"Messire Axe ne me répond pas, je le laisse réfléchir à ma question. Il me dira ça à notre prochaine rencontre".

Regardant la clé qui venait de lui être remise.

"Je vais vite ouvrir ma maison, elle doit sentir le renfermé. Si je veux en faire un "repère" de Bretonnes, elle doit-être accueillante..."

Après un salut à tout le monde, Ralas se dirigea d'un pas décidé, vers la porte.


Eloin a écrit:
Eloin regarda le seul homme de la pièce s’insurger de ce que la dernière arrivante avoit reçu ses clefs avant luy, et elle ne put s’empescher de répliquer, un éclat de malice au fond du regard.

Ma foy, sénher Axe, il est vray que vous estes arrivé en premier, mais vous sembliez hésitant sur la demeure à choisir, lors, j’ai escouté la demande de donaisela Ralas, qui avoit jà trouvé son bonheur, et qui ne vous aura interrompu que quelques instants dans vostre requeste !

La jeune femme adressa un petit geste désinvolte à la nouvelle bordelaise.

Oh, ne vous en faictes point pour cela, donaisela, je suys sure que, si vous venez passer commande de vostre prochaine robe à messer Axe, il ne vous en voudra plus du tout !

Le tisserand faisant alors monter le suspense en retardant l’annonce de son choix, l’oblate en profita pour saisir la plume qu’elle avoit posé sur le bureau, et la trempa dans l’encrier, preste à écrire. Et, lorsque le chiffre tant attendu tomba, elle ne put retenir un hochement de teste approbateur.

Excellent choix, messer ! J’ai eu l’occasion de passer devant la dicte demeure, récemment, et je dois dire qu’elle paraist assez grande et point trop sale. Je crois savoir que les anciens propriétaires estoient un couple de vieux bordelais qui ont toujours habité ceste demeure, et qui en prenoient soin du mieux qu’ils pouvoient.

Ils vouloient transmettre la maison à leur fils unique, mais ce dernier perdit la vie lors d’une mauvaise rencontre avec un brigand sur les routes de Guyenne. Ils sont tous deux morts de chagrin, et la maison est resté en l’état, puisque personne n’est venu réclamer leurs affaires. Il est donc fort possible, si les chapardeurs et aultres gredins ne sont point passés avant vous, que la maison soit toujours meublée et garni de vestements et divers linges !


Se rendant compte qu’elle venoit de plomber l’ambiance avec sa triste histoire, elle se mordit la lèvre. Mais, après tout, estoit-ce sa faulte si le vieillard avec qui elle avoit discuté le jour de son installation dans le quartier de la Bourse luy avoit conté des anecdotes sur la plupart des demeures de Bordeaux ?
Au moins, le tisserand savoit maintenant qu’il écopoit d’une demeure jà meublée et dotée d’un certain confort.

Elle se retourna vers Louise, et sourit en oyant parler de communauté bretonne. Pour sa part, cela ne la dérangerait point oultre mesure, ayant lié une grande amitié avec deux bretons lorsqu’elle vivoit en Maine. De plus, depuys la signature du traité du Mont Sainct Michel, elle s’estoit faicte un devoir de ne plus voir d’ennemi ou de soudard en chaque breton que sa vie l’amenoit à croiser. Et puys, chacun avoit droict à une seconde chance, en témoignoit le verdict donné par le cardinal Clodeweck, lors du procès du sénher Archybald…


La numéro Une ? Fort bien, je notes vostre choix. Je ne vous décris point la maison, je suppose que vous en avez faict le tour avant de revenir me voir, comme je vous l’avois suggéré la semaine passée…

Puys, sans mot dire, Eloin sortit deux clefs du tiroir, qu’elle posa sur le bureau, l’une face à la bourgmestre, l’aultre face au tisserand, songeant soudain que le quartier de la Bourse risquoit de devenir fort calme suite au départ de la donaisela Joualvert...


Axe37 a écrit:
N'ayant pas répondu de suite aux divers interrogations ou sous entendus des dames ici présentes, par pure courtoisie, sénher Axe prit la peine de s'exprimer avant de sortir:

"Une séance d'essayage de Damisiéla Ralas pour lui pardonner son impatience?
Encore une excellente idée de notre bourgmestre!"


Ca c'était pour la pichenette...
Le tisserand pensait d'ailleurs à coudre des épaulettes en cuivre sous sa chemise afin d'anticiper la prochaine agression de la Blondeur...


"La première maison Damisiéla Louise?
Cela me convient aussi; de la sorte je pourrai faire une halte chez vous quand je rentrerai un peu éméché le soir..."


Sans lui laisser le temps de répondre à sa provocation, le sénher se tourna vers Dauna Eloin:

"Des vêtements et des meubles en prime!
Si ce n'est pas un signe du tout puissant pour récompenser ma pieuse conduite envers mes prochains!
Sur ce... Adishatz à vous!"


Eloin a écrit:
Eloin éclata franchement de rire aux dernières paroles du tisserand, dévoilant maugré elle ses dents blanches.
L'artisan estoit de fort agréable compagnie, et elle se reprocha soudain de ne point avoir pris le temps de faire plus ample connoissance avec les aultres habitants de Bordeaux.

Elle le regarda prendre le chemin de la sortie, puys se leva prestement.


Sénher Axe, attendez ! Vous allez partir sans vostre jeu de clefs !


Brixius a écrit:
Brixius frappât puis entrât dans l'Office de Dame Eloin. Après l'avoir saluée, il dit :

" J'aimerais que vous enregistriez Dame Angelouna, ainsi que notre Fils Ja [PNJ]. Je tiens aussi à ce que vous inscriviez notre Gouvernante Dame Mime [PNJ]. Vous remerciant par avance et m'excusant des dérangements que cela vous créer..."

Il saluât Dame Eloin respectueusement puis s'en retournât à son Office de Tribun pour y publier l'annonce Hebdomadaire.


Omere a écrit:
Omere se présenta au bureau du cadastre.Il frappa respectueusement à la porte et atendit.Il ne savait pas s'il devait entrer directement ou attendre qu'on l'y invite.


Eloin a écrit:
Eloin avoit pris en compte la demande du sénher Brixius, repasssant de temps à aultre à l'office du cadastre pour vérifier si un visiteur l'y attendoit ou si quelqu'un luy avoit laissé un message.

En ce jour, elle s'atteloit à faire un peu de ménage dans la petite maisonnette quand quelques coups retentirent à la porte. Retirant son tablier, elle le rangea dans l'armoire et s'assit au bureau, étalant devant elle la liste des maisons jà occupées.


Entrez !


Omere a écrit:
ENTREZ !

A ce mot ,Omere clancha et entra dans le bureau où une charmante dame était assise.

Bonjour dame ,je m'appelle Omere et je viens de m'installer à Bordeaux avec ma compagne Kristel.Après avoir visité plusieurs demeure,notre choix s'est porté sur une charmante maison à la façade blanche.
(28 octobre 1457 à nos jours) Chateau10kristel
Pourriez vous me dire si elle est libre?


Eloin a écrit:
Eloin sourit au jeune homme qui entra et se présenta à elle, et luy désigna un siège.

Adiou, Omere ! Je me nomme Eloin, médicastre, boulangère et chargée du cadastre de nostre bonne ville.

Je vous y souhaicte la bienvenue, j'espère que Bordeaux vous plaira et vous permettra de fonder une heureuse et unie famille.


Elle escouta sa demande, hocha la teste et se leva pour aller observer le plan cadastral. Et finit par poser le doigt sur un coin du plan.

La demeure que vous avez choisie porte le numéro 25, c'est la toute dernière du quartier Sainct Pierre, d'ailleurs elle est abritée derrière des grilles et un agréable jardin se situe derrière la maison.

Vous y serez au calme, les bruits de la ville ne vous parviendront guère, sauf quand le vent soufflera vers l'est, mais c'est fort rare en automne.


Elle revint s'asseoir, trempa sa plume dans l'encrier, puys remplit une ligne de la liste des demeures occupées du quartier en question.

Quel mestier exercez-vous, Omere ? Et vostre amye, que faict-elle ?

Oh ! Et... Estes vous mariés ?


Kristel a écrit:
Kristel qui avait accompagné Omere pour sa demande, sourit à la dame.

Je suis boulangère dame et présentement nous ne sommes pas mariés mais nous comptons le faire sous peu, est-ce que vous y voyez un inconvénient à ce que nous aménageons ensemble??? J'ose espérer que non et dites-vous que nous nous aimons énorméments et rien ne pourra changer quoi que ce soit à notre amour et également je cultive du blé.

Voila pour moi, maintenant je laisse la parole a mon fiancé qui saura bien vous faire savoir quel métier il fait.

Merci beaucoup pour que nous puissions prendre cette belle demeure.


Omere a écrit:
Quel mestier exercez-vous, Omere ? Et vostre amye, que faict-elle ?

Omere n'eut pas le temps de répondre que déjà Kristel avait pris la parole.Une fois qu'elle eut terminé,Omere déclara:
Je cultive du maïs et je suis boucher,Dame Eloin


Eloin a écrit:
Eloin sourit en oyant la réponse de la dame, mais ce fut plus un sourire nostalgique qu'aultre chose.
Leur bonheur naissant luy rappeloit les premières semaines de son mariage, lorsque Lorenzo estoit encore présent auprès d'elle chaque jour et chaque nuit, luy évitant toutes les tasches physiques pour protéger le petit estre qui avoit grandi en elle.
Elle se força à revenir à la discussion en cours pour ne point laisser ses pensées vagabonder vers le triste état de son mariage à l'heure actuelle, et apporta une réponse toute diplomate à la jeune femme.


Cela ne me dérange point, non. Mais il serait plus sage de faire lit séparé jusqu'au jour du mariage, ainsi vostre honneur à tous deux sera sauf.

D'ailleurs, si vous le souhaictez, je puys vous montrer le chemin de l'Archevesché. Le diacre affecté à la paroisse de Bordeaux, le père Olric de Peyrac, ou mesme Monseigneur Aurélien87, nostre archevesque, seront heureux de vous accueillir pour vous ayder à préparer cet évènement important !


Elle brisa là sur le sujet, et sortit d'un tiroir un jeu de clefs qu'elle posa devant le couple.

Voici les clefs de vostre demeure. La plus grosse sert à ouvrir la porte d'entrée, la petite carrée est pour la porte de la cave et la grande ovale sert à ouvrir la porte donnant sur le jardin.


Ralas a écrit:
Ralas arriva de bonne heure au bureau du cadastre, un sourire sur les lèvres...

"Bonjour Dame, pourriez-vous avoir l'obligeance d'ajouter Pandacool à côté de mon nom ? Et d'ajouter culture de blé ? Parce que je viens d'acheter que je vais exploiter à partir de demain ou d'après-demain. Messire Pandacool a aussi un champ de blé".

Ralas, regarda Dame Eloin et attendit sa réponse.


Eloin a écrit:
Eloin adressa un sourire à la jeune femme, trempa sa plume dans l'encrier, et nota les modifications.

Je vous remercie de m'avoir notifié ceste vie commune, et je vous souhaictes le bonheur.

Elle resta un instant silencieuse, puys manda.

Lors, estes-vous bien installée en vostre demeure ? La vie à Bordeaux répond-elle à vos attentes ?


Brixius a écrit:
Brixius frappât puis entrât d'un pas décidé dans l'Office de Dame Eloin. Après l'avoir saluée avec la plus grande des Courtoisie, il dit :

" Comme je vous l'ai demandé auparavant, j'aimerais que vous enregistriez Dame Angelouna mon épouse, elle ne cultive ni n'élève rien. Je tiens aussi à ce que vous incriviez notre Fils Ja [PNJ] ainsi que notre Gouvernante Dame Mime [PNJ].
Enfin, j'ai réalisé une ouverture afin de faire de mon Herboristerie, une boutique d'Apothicaire. Vous remerciant par avance et m'excusant des dérangements que cela vous créer et espérant que ma demande aboutisse enfin..."


Il saluât Dame Eloin respectueusement puis s'en retournât à son Office de Tribun pour y publier l'annonce Hebdomadaire.


Auxane a écrit:
Auxane arriva au bureau du cadastre car elle allait bientôt avoir son champ et Mic lui a demandé de s'installer avec lui dès qu'il aurait récupérer ses affaires.

- Bonsoir dame je suis Auxane. Je passe juste pour jeter un oeil au plan de la ville. Je cherche une maison ou je pourrais m'installer avec mon compagnon Michaelo.

Elle regarda le plan attentivement en se demandant dans quel quartier ils pourraient habiter ...


Eloin a écrit:
Eloin leva la teste de sa lecture lorsque l'on frappa à la porte, et sourit au sénher Brixius.

Adiou, sénher tribun ! Mes excuses pour cet oubli, je vous le répare dans la soirée !

La bonne journée à vous.


Elle s'apprestoit à prendre la plume et l'encrier pour effectuer les modifications nécessaires, mais la porte s'ouvrit de nouveau sur une jeune femme blonde.
La jeune mère luy adressa un sourire de bienvenue.


Adiou, donaisela, benveguts en Bordeaux !

Puys elle se leva, et invita la jeune femme à la rejoindre près de la grande table sur laquelle estoit étalé le plan de la cité bordelaise.

Y a-t-il un quartier qui vous tente plus qu'un aultre ? Et pour la maison en question, de quelle grandeur doit-elle estre ? Vous faut-il un rez-de-chaussé aménagé en échoppe ?

Elle attendit patiemment les réponses de la jeune femme, s'étonnant en son for intérieur du nombre de couples qui prenoient la décision de s'installer dans la mesme demeure avant mesme que de songer au mariage. Il faudrait peut estre qu'elle aille en parler à l'archevesque, un jour, histoire de cognoistre la position de ce dernier sur les couples non mariés...


Auxane a écrit:
Citation :
Y a-t-il un quartier qui vous tente plus qu'un aultre ? Et pour la maison en question, de quelle grandeur doit-elle estre ? Vous faut-il un rez-de-chaussé aménagé en échoppe ?

- Ben pour dire vrai je me demandais plutôt si vous pouvez me conseiller pour le quartier. Pour la maison, je verrais pour la grandeur après. Je veux juste me faire une idée pour le quartier déjà.

Auxane regarda le plan de la ville.


Eloin a écrit:
Eloin sourit à la jeune femme, allant saisir sur le bureau la liste des demeures jà occupées.

C'est également mon rosle que de conseiller les nouveaux bordelais à choisir leur demeure.

La plupart de ceux qui sont venus me voir avoient jusqu'à présent faict un tour de la ville avant que de pousser la porte de l'office du cadastre. Ainsi ils avoient une petite idée du quartier dans lequel s'installer, et je n'avois alors plus qu'à leur attribuer une maisonnée.


Elle se tut un instant, puys commença ses explications par le quartier qui comptoit le plus à ses yeux.

En premier lieu, nous avons le quartier de la Bourse, j'y résides moy-mesme, ainsi qu'un jeune couple dont l'homme est forgeron et sergent de police.
C'est un quartier fort calme, bien que les banquiers et aultres presteurs sur gages y furent aultrefois légion...

Ensuite, le quartier de la Cathédrale, nommé également Sainct-Eloy, qui abrite la Cathédrale et l'hostel de la noble famille d'Harlegnan.
Messer Hannibal y réside, ainsi que donaisela Ralas, une bretonne installée depuys peu en nostre cité, et son compagnon Pandacool.

Le quartier voisin est celuy de Sainct Michel, désert de tout habitant pour le moment.
Vient après le quartier Sainct Pierre, historiquement le lieu ou se regroupoient nombre d'artisans bordelais. Messer Brixius, nostre actuel tribun, y a ouvert son officine d'apothicaire et reçoit tous ceux qui ont besoin de soins ; et messer Omere a tout récemment emménagé avec donaisela Krystel.

Le quartier des Chartrons, de part sa proximité avec le lac de Bordeaux, accueille des pescheurs et aultres épris de ceste étendue d'eau, il n'est d'ailleurs point impossible que vous puyssiez y trouver le célèbre Lorca, prescheur invétéré et avocat de la Cour du Dragon !

Dans le quartier de Bacalan résident nostre actuelle bourgmestre, donaisela Louise_Joualvert, ainsi que le tisserand messer Axe37.

Et enfin, le quartier du Port de la Lune, dont la tranquilité est actuellement troublée par la construction dudict port, est occupé par le sénher Arrander et son échoppe de charpentier. Vous trouverez également en ce quartier le lavoir de Bordeaux, lieu de bien des commérages...

La Bastida est, quant à elle, totalement vide d'habitants.


Eloin fict silence et son regard se tourna vers la jeune femme. Elle s'estoit tant étalée sur le sujet qu'elle craignoit maintenant d'avoir assommé la jeune bordelaise d'informations !


Auxane a écrit:
Auxane avait écouter attentivement la femme. Elle avait une petite idée pour la quartier auquel elle voulait résider mais elle devait en toucher quelques mots à Mic.

- Merci pour ces renseignements dame, je vais y réfléchir et je repasserais pour vous faire par de mon choix. Passez une agréable journée. A tanto.

Auxane la salua et sortie du bureau afin de trouver Mic.


Eloin a écrit:
Un nouvel hochement de teste vinct accueillir la réponse de donaisela Auxane. Elle raccompagna la jeune femme jusqu'à la porte de l'office du cadastre, refermant avec soin l'huis derrière elle.


Auxane a écrit:
Auxane avait eu le temps de réfléchir ainsi que de visiter un peu la ville avant de choisir avec Mic leur futur maison.
Après avoir frapper deux petits coup à la porte du bureau elle entra.


- Bonjour dame, comment allez vous en cette après-midi ? Donc j'ai bien réfléchi et j'en ai discuter avec mon compagnon et nous souhaiterons résider dans le quartier des Chartrons. En ce qui concerne la maison j'aimerais si possible qu'elle ne soit pas trop petite au cas ou si nous aillons des enfants dans l'avenir, par la suite nous auront une échoppe enfin ça sera mon compagnon qui aura tout d'abord la sienne.

Auxane se demandait si il y allait avoir une belle maison conforme à ces attentes dans ce quartier.


William_west a écrit:
West, comme à son habitude, marcha d'un pas preste vers le lieu qu'on lui avait indiqué. Il fit quelques allez-retour dans la rue afin de s'assurer qu'il ne frapperait pas à la mauvaise porte. Les badauds le regardait avec circonspection : sa taille de géant et la rudesse de ses traits ne pouvaient pas passer inaperçu, ce qui l'embarrassa. il hâta le pas et frappa lourdement à la porte de ce qui semblait être la bonne bâtisse. Il ouvrit la porte, qui venait de souffrir le martyr sous les coups du forgeron, et s'engagea à l'intérieur, privant ainsi la pièce de toute source lumineuse provenant de la rue. Il maudit intérieurement la hauteur des plafonds de ses bâtiments qui le forçait à s'arcbouter...il avait déjà une petite idée de la priorité de sa demande.

Sa vue s'adapta à l'obscurité régnante, lui permettant de voir que se tenait devant lui une belle Dame fort bien vêtue. Gêné par l'inconfort de sa position et la rudesse de ses manières, il s'inclina respectueusement et prit la parole d'un voix de stentor:


-Bien le Bonjour gente Dame! Mille excuses pour le dérangement, mais je viens quérir vos services afin de trouver une bâtisse convenable pour y installer ma Forge. J'ai ouï dire que vous aviez toute autorité en la matière et que vos conseils sont de fort bon aloi. J'ose espérer que vous serez à même de m'aider.

Il s'inclina de nouveau pour ponctuer la fin de sa phrase, ainsi que pour masqué ce moment de gêne.


Eloin a écrit:
Eloin vict entrer la jeune femme et luy sourit, heureuse de voir qu'icelle sembloit avoir faict son choix.

Escoutant les paroles d'Auxane, elle hocha la teste et jeta un regard sur le parchemin étalé devant elle. Durant un certain temps, elle garda le silence, se remémorant le quartier en question et ses différentes demeures, avant de laisser échapper un petit sourire.


Ma foy, la maisonnée portant le numéro 3 de ce quartier me semble fort bien convenir à vostre souhaict. C'est une ancienne auberge, d'après ce que j'en says, et mesme si l'enseigne a disparu, la configuration des pièces est restée la mesme, ce qui vous permettra de disposer d'un grand espace au rez de chaussée, que vous pourrez aisément diviser en deux pour vos futures échoppes. L'arrière-salle sert de cuisine, et une cave permet d'entreposer les marchandises, qu'elles soient nécessaires au commerce ou pour la vie de tous les jours.

Le premier étage comprend quatre à cinq chambres, toutes de dimensions égales ; vous trouverez au second une petite pièce nommée "chauffoir", ou il sera agréable de se retrouver pour les longues veillées hivernales, auprès d'un bon feu de cheminée, ainsi qu'une à deux chambrettes pour d'éventuels domestiques.

Il y a également un petit jardinet à l'arrière de la demeure, et je croys mesme qu'il s'y trouve un petit apentis pour le bois de chauffage...


Prenant plume et encrier, elle inscrivit le nom de la jeune femme et de son compagnon sur le cadastre, puys ouvrit un tiroir et en sortit un jeu de clefs qu'elle tendit à Auxane.

La grande clef ouvre la porte principale, la petite permet de protéger l'accès à la cave, et celle à l'extrémité en forme de carré ouvre la porte donnant sur le jardin.

De puissants coups retentirent alors à la porte, et la jeune mère ne put retenir un sursault de surprise en voyant le géant qui entra dans la masure.
Un instant muette, elle tascha de se resaisir prestement et offrit un sourire hésitant au jeune homme, luy désignant la jeune femme face à elle.


Adiou, messer, benveguts en Bordeaux la Belle Eveillée !

Vous ne me dérangez point, d'ailleurs permettez-moy de vous présenter donaisela Auxane, qui emménagera dans les prochains jours au seing du quartier des Chartrons avec son compagnon.


Se levant, elle alla rejoindre la grande table sur laquelle estoit étalé le plan de la cité, laissant le jeune homme l'estudier un moment avant de reprendre la parole.

Chaque quartier possède différentes sortes et grandeurs de maisons, bien que certains quartiers, tels Sainct Michel ou Sainct Pierre, historiquement quartiers d'artisans, possèdent des demeures particulières, propices à l'establissement de teinturiers ou aultres tisserands, mais cela ne doit pas influencer vostre choix.

D'ailleurs, pour vous ayder à choisir, pouvez-vous me dire ce que vous souhaictez comme demeure ? Vous m'avez dict posséder une forge, il vous faut donc un atelier ayant ouverture sur la rue pour proposer à la vente le fruit de vostre travail.

Aurez-vous besoin d'un petit jardin, d'une cave ou d'un grenier ? Et combien de chambres vous seront nécessaires ? Habiterez-vous ceste demeure seul ?


Elle se tut, le laissant réfléchir et respondre à ses questions.


Auxane a écrit:
Auxane pris le jeu de clef et remercia la gérante du cadastre. Avant de partir elle salua l'homme qui entra après elle.

- je vous remercie dame. Au revoir.


Elle sortit du bureau et pris la direction de sa nouvelle demeure.


Brixius a écrit:
Brixius frappât puis entrât dans l'Office de Dame Eloin. Après l'avoir saluée, il lui dit sur un ton assez triste :

"Bien le bonjour Dame Eloin. Pardonnez ce dérangement. Je viens vous faire part d'évènement qui, malheureusement, vont entrainer quelques modifications sur le Cadastre. En effet, Angelouna ne vit plus avec moi. Elle a quitté Bordeaux...En revanche, le petit Ja vit avec son vrai Père, le Sir Djalaime qui résident avec Dame Rival au Quartiers des Chartrons.
Seule ma brave Gouvernante, Dame Mime, et moi même occupons ma Maison..."


Blanche36 a écrit:
Log se dirigea veres le bureau du cadastre et frappa à la porte .

Rentre dans le bueau et ne voyant plus personne laisse un mot sur le bureau :

Bonjour Dame ,

Log31 je vis avec monn ami Energyse et le petit Gaetan dans mon moulin .

je vous demande s'il serait possible d'avoir une maison au bord du Lac .

Merci d'avance


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeankerner



Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Aide-archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptyVen 9 Juil - 12:58

Messire_ispica a écrit:
Messire Ispica repéra l'office de dame Eloin et se mit devant la porte.

"ahem...ahem"

Messire Ispica frappa à la porte et décida d'entrer.

"Bonjour à vous Dame Eloin"

Il s'inclina pour saluer Dame Eloin.

"Messire Ispica, pour vous servir. Venant d'arriver dans cette charmante ville de Bordeaux, je recherche un modeste logis pour y résider. Après 2 ans d'errance, mon souhait est de retrouver un peu de confort vous en conviendrez. Démarrer une nouvelle vie n'est pas chose aisée, aussi je vous serais très reconnaisant de l'aide que vous pourriez m'apporter. J'ai entendu dire que le quartier Sainct Michel était désert?"


Eloin a écrit:
Le sieur Keywestpossee semblant estre en pleine analyse du plan cadastral, Eloin se permit de respondre à la demande du sénher Brixius.

Adiou, sénher. Je suys marrie de ceste situation, croyez m'en... Je vais noter les modifications dont vous venez de faire état, je vous remercie de m'en avoir informée.

Joignant le geste à la parole, elle modifia les inscriptions faictes, grattant le parchemin pour effacer les noms adéquats et les inscrire ailleurs, puys jeta un peu de sable pour ayder le tout à sécher plus rapidement.

Alors qu'elle estoit en train de rédiger, un mot fut glissé sous la porte refermée, et elle fronça les sourcils. Se levant, elle alla se saisir du billet et prit cognoissance du contenu, souriant en le lisant.

Eloin jeta un regard au cadastre, puys rédigea la réponse au dos du mot, faisant appel à un vas-y-dire pour faire porter la missive à son destinataire.


Citation :
Adiou sénher Log31

Je prends note de vostre demande, et je pense que la demeure numéro Deux, proche du Lac et d'habitants fort sympathiques, pourra vous accueillir vous et vostre famille.

Je joins donc à ce courrier la clef ouvrant la porte de la demeure, qui se trouve au seing du quartier des Chartrons.

Vous souhaictant par la mesme la bienvenue à Bordeaux, j'espère que vous vous sentirez bien parmi nous.

Eloin.

Ceci faict, elle s'apprestoit à demander au sénher West s'il avoit trouvé son bonheur, lorsque l'on toqua à la porte. Elle attendit donc que le nouveau venu entre, et le salua.

Adiou, sénher Ispica, et benveguts en Bordeaux !

Je comprends que vous ayez besoin de poser vostre baluchon en un endroit précis, oui.

Le quartier Sainct Michel ? De faict oui, il est totalement désert actuellement. Quel style de maison vous conviendrait messire ?


Blanche36 a écrit:
Merci beaucoup .

Je vais donner la Clé à Energyze et nous vous donnerons une réponse dès que nous aurons visité


Messire_ispica a écrit:
Messire Ispica s'inclina devant Dame Eloin

"Ma foi, ma chère Dame Eloin, quand on a vécu 2 ans dans la forêt et seul, je peux vous affirmer que l'on a des désirs somme toute très simples vous en conviendrez"

Messire Ispica toussa...

"Ahem, ahem...De ce faict, avez vous une maison simple, assez spacieuse avec un peu de charme, un peu de vécu, qui pourrait me satisfaire? J'y habiterai seul du moins pour le moment...Pensez-vous à une maison en particulier?"


Eloin a écrit:
L'auteur de la missive vint luy faire part de sa réponse, et elle hocha la teste avec un petit sourire.

Se retournant vers Messire_ispica, elle sourit à sa remarque.


J'imagine bien, mesme si pour ma part je n'ai jamais eu ceste vie de voyages. Il fut un temps ou j'estois souvent à dos de cheval pour suivre une noble dame dont je fus la dame de compagnie, mais, depuys son trépas, je me suys fixée en Bordeaux et ne le regrettes point.

Elle réfléchit un instant avant de respondre au jeune homme.

Oh, j'ai bien cela en réserve, certes ! J'ai une demeure, oui, qui pourrait vous convenir...

Ouvrant le tiroir des clefs, elle en prit une et la tendit à son visiteur.

Voici, c'est le numéro Quatre du quartier Sainct Michel, une petite demeure avec une pièce de vie assez vaste et une petite cuisine au rez de chaussée, et une chambre à l'étage. Il s'y trouve également un petit cabinet de toilette, je croys.


Blanche36 a écrit:
Bonjour dame Eloin,

ce n'est pas très face au lac la maison que vous nous proposez ou alors nous n'avons pas trouvé

Ce que je voudrais c'est être face au lac et une maison assez grande avec un jardin derrière la maison

Excusez moi pour le dérangement etr je repasserais quand vous y serez ou faites moi signe


Messire_ispica a écrit:
Messire_ispica prit les clés et s'inclina humblement devant Dame Eloin. Il serra fort la clé dans sa main comme pour crier victoire. C'était le symbole du commencement d'une nouvelle vie pour lui.

"Un grand merci à vous Dame Eloin c'est parfait, je vais m'empresser d'aller la visiter, merci, merci sincèrement"

Messire ispica s'inclina de nouveau avant de se retourner pour sortir du bureau. Une fois dehors, il marchait à un pas pressé, empli d'excitation, pour aller voir au plus vite sa nouvelle demeure. Une fois arrivé dans le quartier Sainct Michel, il huma son odeur, s'imprégna de son atmosphère, et finit par apercevoir la maison qui était désormais la sienne. Il s'agenouilla devant la porte et caressait le bois avec sa paume, comme s'il caressait le dessein d'une nouvelle vie heureuse. Il mit la clé dans la serrure, poussa la porte et parcourut du regard la pièce du rez de chaussée. Il s'y sentait déjà bien, comblé, un grand sourire réjouissait son visage.

Il ouvrit les volets de la fenêtre, ferma sa porte et s'assit, soulagé, comme s'il venait de franchir une nouvelle étape après ses 2 années d'errance.


William_west a écrit:
Sortant de sa torpeur de l'étude du cadastre, dont les détails et arcanes semblait totalement lui échapper, il revint vers Dame Eloin.

-eh bien Ma Dame, je cherche une demeure de taille assez haute de plafond, comportant un appartement au premier étage, et d'une vaste salle où je pourrai installer ma Forge ainsi que le matériel nécessaire à son entretien. Il faudrait que je puisse y faire quelque travaux afin de pouvoir ouvrir la magasin sur la rue, ainsi les hypothétiques acheteurs pourront à loisir y regarder ma production. Et si, par le plus grand des hasard, il y avait un débarras avec, cela n'en serait que plus appréciable. A part cela, un quartier fréquenté serait l'idéal pour mes affaires. Qu'en pensez vous?

Un étrange rictus grimaçant ponctua la fin de sa phrase, que Dame Eloin pouvait interpréter comme un sourire. A l'évidence, ce n'était pas chose naturelle pour ce géant.


Eloin a écrit:
Eloin salua messire_ispica qui se retira, puys fronça les sourcils en voyant revenir le sénher Log31. Pas assez proche du Lac ? Qu'à cela ne tienne !

Reprenant la clef qu'elle avoit donné avec la missive, elle ouvrit le tiroir et sortit un aultre jeu de clefs, et le tendit au jeune homme.


Ce sont les clefs du numéro 6, la maison a presque les pieds dans le Lac ! Vous ne trouverez pas plus près, sénher...

Elle le salua puys se retourna vers Keywestpossee, réfléchissant à ses critères.

Ma foy, si vous souhaictez un quartier animé, je puys vous proposer le quartier de la Bourse, ou le quartier Sainct Pierre. J'ai des maisons pouvant convenir à vostre choix dans ces deux quartiers...

Pour Sainct Pierre, la numéro Quatre est un ancien commerce dont le rez de chaussée n'a point esté réaménagé, vous y trouverez donc la place qu'il vous faut pour installer vostre forge.
Il y a également la numéro Sept, construite par un maçon italien ayant résidé à Bordeaux au cours du siècle dernier, ce qui explique son architecture assez différente des aultres maisons de nostre cité.

Et à la Bourse, la numéro Deux, qui fut un temps la demeure de nostre précédente bourgmestre, donaisela Louise_Joualvert ; ainsi que la numéro Cinq, ou vous pourrez aisément percer une ouverture pour vostre forge à costé de la porte d'entrée !


Blanche36 a écrit:
Excusez moi Dame Eloin mais Log31 est une dame .
J'ai pour compagnon sieur Energyze et nous avons un petit garçon Gaetan

et j'ai l'impression que vous n'êtes pas contente que je vous ai fait cette remarque

et bien laissez tomber nous allons continuer à habiter au moulin

je vous dépose les clés de la nouvelle demeure que vous nous proposez

et excusez moi de vous avoir déranger


Eloin a écrit:
La jeune mère se mordit la lèvre. Décidément, il faudrait qu'elle apprenne à parler moins sèchement, les inconnus semblant prendre une simple boutade pour un refus !

Quittant son siège prestement, elle attrapa la jeune femme par le bras avant qu'icelle ne quitte l'Office.


Mes excuses, dauna, je dois avoir de la brume dans les yeux... Vous ne m'avez nullement vexée, je vous assure, je suys navrée si je vous ai donné ceste impression.

La demeure dont je vous ai donné les clefs ne vous convient point ? Enfin, si vous souhaictez demeurer au Moulin, ma foy je n'y vois point d'inconvénient, mais je croys savoir que Bordeaux en possède plusieurs hors de ses murailles, duquel parlez-vous, lors ?


Brixius a écrit:
Brixius frappât puis entrât dans l'Office de Dame Eloin. Après l'avoir saluée, il lui dit sur un ton assez triste :

"Bien le bonjour Dame Eloin. Pardonnez ce dérangement. Je viens vous faire part d'évènement qui, malheureusement, vont entrainer quelques modifications sur le Cadastre. En effet, Angelouna ne vit plus avec moi. Elle a quitté Bordeaux...En revanche, le petit Ja vit avec son vrai Père, le Sir Djalaime qui résident avec Dame Rival au Quartiers des Chartrons.
Seule ma brave Gouvernante, Dame Mime, et moi même occupons ma Maison...vous serait-il possible de faire les modifications."


William_west a écrit:
Quelques jours plus tard, après avoir visiter les demeures indiquées par Dame Eloin, il revint à l'office du cadastre, décidé sur l'endroit qui accueillerait sa forge.

-Bonjour Dame Eloin. Après avoir fait le tour des propriétés que vous m'aviez conseillé, et après moult réflexion, car je dois admettre que vous aviez vu juste concernant les critères que je recherchais, je me suis décidé sur une bâtisse: il s'agit du numéro 7 du quartier Saint Pierre. Elle me semble parfaite pour ce que j'ai l'intention d'en faire.



Charlyelle a écrit:
La jeune écossaise venait d'arriver sur Bordeaux et était tout d'abord passé par le marché afin de s'habiller convenablement ou tout du moins commencer à s'habiller vu la froideur qui tombait en cette période d'année. La jeune femme était bien contente d'avoir quitté Montmirail bien trop calme à son goût et découvrait les yeux émerveillés les beautés que recélaient la capitale mais surtout....Oh oui surtout....la mer n'était pas bien loin....Charlyelle venait donc de s'offrir une paire de braies toutes neuves et ...une splendide épée. L'archère qu'elle était ne quittait jamais son longbow mais elle avait bel et bien l'intention d'entrer dans l'Ost et de faire carrière dans l'armée mais auparavant, il lui fallait s'installer et trouver une maison.
Elle venait de trouver un quartier tout à fait pittoresque aussi s'approcha t'elle de la responsable du cadastre.

Bonjour, je suis Charlyelle, je viens d'arriver sur Bordeaux et je souhaiterais avoir une demeure dans le quartier Saint-Michel je vous prie.
La jeune femme attendait patiemment afin de savoir quelle demeure lui serait octroyée.


Eloin a écrit:
Eloin accueillit le sénher Keywestpossee avec un sourire, hochant la teste à sa déclaration. Elle trempa donc la plume dans l'encrier, et ajouta le nom du géant en face du numéro sept, puys luy tendit les clefs de la demeure en question.

Et voila pour vous, sénher ! Dieu fasse que vous vous plaisiez en nos murs !

Une jeune femme se présenta alors, et l'oblate cistercienne luy adressa un signe de teste en guise de salut.

Adiou, donaisela, benveguts en Bordeaux !

Sainct Michel... Ma foy j'ai plusieurs demeures à vous proposer, tout dépend si vous avez des critères particuliers concernant une future échoppe, ou si vous souhaictez ou non avoir un petit jardinet derrière la maison...


Elle hésita un instant à poser la question qui luy brusloit les lèvres, puys décida de se lancer, quitte à se faire rabrouer si elle estoit trop curieuse.

Pardonnez-moy, mais, puys-je savoir de quel endroit nous arrivez-vous ?


Charlyelle a écrit:
Charlyelle écouta la cadastreuse qui lui proposait un petit jardinet ou qui voulait des précisions sur sa future échoppe...et savoir de quel endroit elle venait...

La jeune écossaise esquissa un sourire avant de faire mine de réfléchir et de lui répondre.

Et bien je viens de mes sauvages et brumeuses contrées d'Ecosse mais j'ai fait une halte par Montmirail, dans le Maine, avant de venir jusqu'ici...Quant à la maison oui, je souhaite avoir un jardin en effet et ma future échoppe je ne sais encore ce que ce sera, mais je compte bien d'ors et déjà garder un endroit réservé à cela.
Donc une maison avec un jardin et un patio, j'adoooore les patios!! Avec une dépendance attenante pour ma future échoppe, voila qui serait parfait...


Eloin a écrit:
Le regard de la bordelaise se fict plus intense lorsqu'elle oya le nom du précédent village de résidence de la nouvelle arrivante.

Oh ! Vous avez vécu à Montmirail ! J'ai moy-mesme résidé durant plus de dix années en ce village...

Je me souviens que le village estoit fort animé, enfin, cela a du changer depuys que je suys partie, j'avoues ne point y avoir remis les pieds depuys presque une année maintenant...


Songeant qu'elle s'écartoit du sujet initial de la visite de la jeune fille, Eloin observa la section illustrant le quartier Sainct Michel.

Ma foy, je pense que vous n'aurez point trop de soucis de voisinage, Sainct Michel estoit encore tout récemment dénué d'habitants ! Messire_ispica vient d'emménager au numéro Quatre, je pense que vous aurez donc l'occasion de le croiser !

Une maison avec patio et jardinet... Choix fort bien défini et qui ne laissoit que peu de demeures à proposer. Mais, par chance, la chargée du cadastre s'estoit récemment baladée dans le dict quartier, et avoit remarqué une demeure semblant correspondre au souhaict de la nouvelle bordelaise.

Je puys vous proposer le numéro Deux, juste à l'entrée du quartier. C'est une demeure à l'architecture surprenante, puisque l'entrée, située en renfoncement par rapport au reste de l'habitation, se trouve abritée des intempéries par l'étage qui s'appuie sur trois solides piliers de pierre.

Il y a un patio entre la cuisine et la pièce de vie, à l'étage se trouvent deux chambres, et un petit jardin, pour l'instant à l'état de friche, se trouve sur l'arrière de la demeure. Je crois mesme qu'une porte aménagée dans la muraille de la cité ne se trouve non loin, aménageant ainsi un raccourci pour pouvoir vous rendre à vostre champ sans passer par les portes de Bordeaux...


Grisur a écrit:
Grisur entra dans le bureau de son habituel pas silencieux et toussota afin de prévenir de sa présence.

Bonjour gente dame,

Je viens vous signaler que mon épouse Tamacha et moi-même avons emménagé dans cette grande bâtisse vide du quartier Saint-Michel. Le terrain y est immense et propice à la construction de notre hôtel. Les riverains y sont peu nombreux, nos loups n'y effraieront personne - bien qu'ils soient très sociables et habitués à l'homme.


Puis il attendit patiemment que la préposée ouvre son registre.


Tamacha a écrit:
Tam' rejoignit son époux afin d'être auprès de lui lorsque la préposée au cadastre leur remettra officiellement les clés de leur logement. Elle était impatiente et particulièrement émue. Dehors, les trois loups attendaient..


Eloin a écrit:
L'Ecossaise n'eut point le temps de luy respondre qu'un toussotement se fict entendre, attirant de faict l'attention de la bordelaise.

Hochant la teste pour saluer les nouveaux venus, elle les escouta, haussant un sourcil à la mention des animaux de compagnie des nouveaux arrivants.


Adiou, sénher et dauna, benveguts en Bordeaux ! Des loups ? Ma foy s'ils sont inoffensifs pour la population bordelaise...

Sortant le registre des demeures habitées, Eloin pointa le quartier Sainct Michel, jetant un oeil sur le grand dessin étalé sur une large table montée sur tréteaux.

Une grande bastisse vide... Oh! Vous voulez sans doubte parler du numéro Dix ? La demeure est un peu isolée du reste du quartier, mais je gage que ce n'en sera que mieux pour vostre tranquilité et celle de vos compagnons.

Ouvrant un tiroir, elle en sortit un jeu de clefs qu'elle tendit au couple avec un sourire, leur souhaictant de se plaire en la capitale de la Guyenne.


Tamacha a écrit:
Tam' émue se saisit des clés et remercia chaleureusement Dame Eloin.
Elle attrapa la main de son époux et ensemble ils se dirigèrent heureux vers leur nouvelle demeure.


Pandacool a écrit:
Tôt dans la matinée, Panda se rendit au Bureau du Cadastre pour y signaler quelques modifications.

Bonjour Dame Eloin,

Je suis Pandacool habitant avec Ralas dans l' Impasse Notre Dame au N°4. Dame Ralas y a déjà fait de nombreux aménagements rendant les lieux chaleureux.

Je suis venu vous signaler que ce matin j'ai converti mon champs de blé en vigne et que par ailleurs, j'ai décidé d'aménager une partie inoccupée de notre grande demeure en bureau, avec entrée particulière donnant sur les jardins. Les lieux sont prestigieux et s'y prêtent admirablement.
Ceci devrait me permettre de développer mes projets et d'y recevoir des clients dans le cadre de mon futur commerce.
Cela contribuera, j'espère à la prospérité de notre ville.
Vous remerciant d'avance pour les rectifications, je vous prie de recevoir mes salutations respectueuses.


Charlyelle a écrit:
Plus Charlyelle écoutait la dame et plus un sourire s'élargissait sur son visage, imaginant tout ce qu'elle pourrait faire dans sa nouvelle maison; assurément une roseraie dans le jardin et aménager le patio en un salon d'intérieur entre autre.
Aussi sursauta t'elle lorsque la dame lui annonça qu'elle avait vécu dix ans sur Montmirail.

Mais comment avez-vous fait pour ...Se reprenant, la jeune écossaise la regarde avec un léger sourire. Je suis venue avec messire Undertaker qui m'a escortée ainsi que messire Biker qui sont repartis au plus vite et si j'ai bonne mémoire, messire Handek lui s'est arrêté sur Blayes.

Pour rien au monde l'écossaise ne lui avouerait qu'elle venait de passer trois bonnes semaines terrée chez elle à échanger seulement quelques pigeons avec Undertaker et Handek.

Elle prit donc les clés, ravie de pouvoir aller s'installer dans sa future demeure.


Eloin a écrit:
Eloin regarda le couple quitter l'office main dans la main, visiblement heureux de pouvoir s'installer en la cité portuaire.

Puys elle se retourna vers Charlyelle, un grand sourire éclairant son visage lorsqu'icelle n'osa point terminer sa question.


Comment ais-je faict pour quitter ce comté après y avoir vécu si longtemps, voulez-vous dire ?

C'est ma foy une longue histoire, mais disons que j'estois lasse de la politique qui s'y dérouloit, et des querelles de certaines gens. J'ai tout quitté, mais je ne regrettes rien, puisque j'ai retrouvé en ceste ville le calme et l'harmonie qui me faisoient défault à Montmirail. Mesme si j'avoue y avoir laissé de chers amys dont la présence me manque...


Elle n'avoua cependant point qu'elle avoit également abandonné son mary, emportant son fils avec elle, et qu'elle n'avoit point eu de nouvelles de celuy qu'elle avoit espousé par amour et auprès duquel elle pensoit finir ses jours.

Eloin retint une exclamation de joie en oyant la jeune fille énoncer des prénoms qui luy estoient grandement familiers.


Oh ! Vous avez donc voyagé en compagnie de mon frère ! Handek devoit me rejoindre à Bordeaux, mais ce petit malin ne m'a point informé de sa prochaine arrivée, comme je luy avois demandé de le faire ! Enfin, peu importe, grasce à vous je says qu'il arrivera bientost en nostre bonne ville, je vays donc pouvoir l'accueillir comme il se doit.

En voyant la jeune femme se saisir des clefs, elle songea qu'il luy faudrait envoyer une missive à Lysesl, l'espouse d'Undertaker, afin que de prendre de ses nouvelles, elle qui avoit trop longtemps délaissé ses amys.

Avec un léger sourire sur les lèvres, signe de sa joie d'avoir eu des nouvelles de son village d'origine, elle qui pensoit avoir faict le deuil de ceste vie mainoise, l'oblate cistercienne prit le registre et inscrivit le nom de la nouvelle habitante.

Elle vict ensuite entrer un homme dont la silhouette ne luy estoit point inconnue, et un bref hochement de teste luy échappa lorsqu'il se présenta à elle.


Adiou, sénher Panda. Je notes le changement de culture, et j'en profites pour vous souhaicter d'estre heureux avec donaisela Ralas.

Dictes-moy, avez-vous une idée de quelle sorte de commerce vous escomptez développer ? Cela aura-til un rapport avec vostre vigne ?


Charlyelle a écrit:
Charlyelle qui s'éloignait entendit soudain

Oh ! Vous avez donc voyagé en compagnie de mon frère ! Handek devoit me rejoindre à Bordeaux, mais ce petit malin ne m'a point informé de sa prochaine arrivée, comme je luy avois demandé de le faire ! Enfin, peu importe, grasce à vous je says qu'il arrivera bientost en nostre bonne ville, je vays donc pouvoir l'accueillir comme il se doit.

La jeune écossaise ne répondit pas mais manqua de s'étouffer en apprenant que le sieur Handek qu'elle n'avait jamais vu mais auprès duquel elle échangeait maints pigeons était le propre frère de la dame responsable du cadastre...C'est d'un pas rapide afin d'éviter toute autre question que Charlyelle quitta les lieux pour aller s'installer dans sa nouvelle maison...


Oleane a écrit:
Oleane toqua doucement à la porte de l'office du Cadastre et poussa le battant timidement. Elle avait ouï dire que Dame Eloin faisait un excellent travail et s'était laissé tenter par l'idée de pouvoir avoir une demeure à elle. Le visage de la femme assise derrière le grand bureau lui plut immédiatement. Entourée de livres, les traits sages, elle semblait fort instruite, ce qui inspira le plus profond respect à Oleane. La blondinette s'inclina aussi élégamment que possible, s'en voulant maintenant d'avoir trainer ses pieds sales jusque dans cette pièce, pour déranger une dame qui semblait fort affairée et plus que respectable. Elle attendit que cette dernière eut levé les yeux sur elle pour se relever et murmurer de sa petite voix à peine audible :

"Bien le bonjour Dame Eloin. J'habite depuis peu dans votre charmante ville. Je suis née à Lyon, ai vécu trois années en Bourgogne dans le somptueux village de Cluny, et désire désormais m'établir en votre cité. Je recherche donc un lieu où commencer cette nouvelle vie Bordelaise. Je connais quelque peu Bordeaux pour m'y être baladée de nombreuses fois, et je vous avouerais que ma préférence va au quartier Saint Michel ainsi qu'à celui des Chartrons. Quant à la maison, je ne recherche rien de particulier : je n'ai pas la prétention de pouvoir acheter un manoir, le petit et le simple m'iront très bien."

Oleane se tut, légèrement rose, et attendit la réponse de Dame Eloin.


Pandacool a écrit:
Panda fut étonné par la demande de Dame Eloin.
Il avait en fait, sans la connaitre, une grande admiration pour elle et lui dit:
"Comment faites-vous, en sortant rarement de votre bureau, pour connaitre aussi bien nos concitoyens. Je vous vois attribuer à tous ceux qui le demandent des logements qui répondent réellement à leurs aspirations et les satisfont pleinement?"
La grande maison que vous avez confiée à demoiselle Ralas et que je partage depuis un certain temps nous convient parfaitement et, sans nul doute, contribue à notre bonheur et nos aspirations.
Nous y avons d'abord aménagé une chambre pour nos amis de passage et envisageons la transformation d'autres.
Le jardin est un havre de paix.
Ensuite, nous y avons aménagé de vastes bureaux qui me seront fort utiles pour ma profession future. Enfin, cela fait plusieurs jours que je consacre tous mes loisirs à aménager les caves de notre belle demeure. J'espère avoir terminé lorsque demoiselle Ralas reviendra de retraite.

Ceci répond un peu à votre question. Il est vrai que j'ai converti mon champs de blé en vignes car un ami m'a fait remarquer que ma terre était particulièrement propice à cette culture. Les premiers résultats sont vraiment encourageants.

(28 octobre 1457 à nos jours) 319043vignes_et_roses

Je ne m'arrêterai pas là et envisage effectivement le métier de caviste.
Les caves que j'aménage seront parfaites pour la maturation du vin et je pense obtenir de grands crus.
Les bureaux sont conçus pour recevoir les futurs clients importants.
J'ai d'autres projets encore qui contribueront à donner une réputation aux produits de notre terroir et je l'espère du travail à nos concitoyens.

Après cette longue explication, il s'approcha de dame Eluin, la salua en lui baisant respectueusement la main puis s'éclipsa, la tête pleine de projets.


Eloin a écrit:
Un grand sourire ourla ses lèvres quand elle oya la remarque du sénher Pandacool.

Ma foy, messer, c'est là un don que je semble posséder, puisque bien peu de gens sont revenus me voir pour se plaindre de la demeure à eux attribuée !

Je procèdes généralement de la mesme manière pour tout le monde, à savoir que je pose plusieurs questions précises. Ainsi je parviens à savoir si mon visiteur souhaicte une demeure grande ou petite, dans un quartier calme ou animé, s'il a le projet d'establir une échoppe, et s'il escompte résider seul dans sa maison.


Elle hocha la teste en silence en escoutant la description qu'il luy faisoit de sa vie avec l'infirmière, heureuse de voir le couple se souder au fil des jours.

Voilà un beau projet que celuy d'ouvrir une cave, messer, surtout en ceste cité productrice ! Je gages que vous réussirez à vous faire vostre clientèle, et je souhaictes que vous puyssiez, avec les aultres vignerons et cavistes bordelais, développer un peu plus le commerce de la vigne de Bordeaux !

Puys la porte s'ouvrit lentement sur une nouvelle arrivante, qu'Eloin salua d'un respectueux signe de teste. Elle luy désigna d'office un siège, souriant en voyant la nouvelle venue se fendre d'une révérence devant sa personne.

Adiou, donaisela, et benveguts en Bordeaux ! Voici messer Pandacool, qui réside avec sa compagne Ralas en le quartier de la cathédrale, impasse Rue Neuve, la seule impasse de nostre cité !
Damoyselle Ralas, à ce propos, vend des savons et parfums d'une grande qualité, vous ne dépenserez point vostre argent en peccadilles en allant luy rendre visite !

Sainct Michel ou les Chartrons... Hum, j'ai de la place dans ces deux quartiers, donaisela, je vous laisserais donc faire vostre choix par vous-mesme, mais sachez que plusieurs demeures correspondent d'ores et jà à vostre souhaict, puisque vous ne semblez guère exigeante.

Avez-vous une idée du genre d'échoppe que vous ouvrirez lorsque vous aurez atteint le statut d'artisan, afin que je puysse vous choisir une demeure avec un espace approprié au rez-de-chaussée ? A moins que vous préfériez déménager au moment voulu, c'est vous qui voyez !

En Sainct Michel vous serez près du centre-ville, avec un accès aisé au marché et au port, actuellement en pleine construction, ainsi qu'à la cathédrale et aux services communaux tels que la mairie, le bureau des échevins...

Aux Chartrons, vous serez un peu éloignée de tout cela, mais plus proche du Lac et de sa quiétude, d'ailleurs vous croiserez souvent des bordelais s'y rendant pour s'adonner à la pesche ! Moy-mesme je m'y rends parfois, lorsque mes diverses activités m'en laissent le loisir...


Oleane a écrit:
Oleane passa une main fébrile sur sa blonde caboche en plissant ses grands yeux, signe d'une intense réflexion. Pour une réponse complète, c'en était une ! Dame Eloin soulevait des aspects de la question qui n’avaient même pas effleuré l’esprit de la jeune femme. La blondinette commençait à se sentir réellement ridicule, d’autant plus qu’au mot « donaisela », elle s’était tournée vers la porte, ne comprenant pas que l’on s’adressait à elle et croyant que la dame apostrophait alors une nouvelle arrivante prénommée ainsi (ce qui serait bigrement étrange).

Elle se secoua. Le statut d'artisan...pfiou que c'était loin ! Oleane y avait certes songé, nourrissant des rêves fous comme celui de devenir la plus grande forgeronne Bordelaise ! Mais son regard tomba sur ses orteils congelés, ses mains déchirées par la pioche et la terre, ses jambes maigres offertes au froid : il était trop tôt pour penser à cela. Ses priorités etaient grandes et nombreuses, il leur fallait de la place.

La question du quartier était autrement plus compliquée à résoudre. Oleane aimait le lac. Elle le retrouvait chaque jour telle une amante perdue en quête de réconfort. Vivre à ses côtés serait source de tranquillité, de paix et de solitude. Or, la blondinette savait qu'à cette époque et dans le monde actuel, la solitude était pernicieuse. Elle avait besoin des autres, du marché, de la mairie, du bureau des échevins et d'elle ne savait qu'elle autre lieu salutaire qui l'empêcherait de se perdre dans un ermitage fâcheux, tel qu'elle l'avait connu à Cluny.


Oleane toussota, s'inclina de nouveau et tenta de synthétiser sa pensée :

" Je vous remercie pour tous vos précieux conseils et j'en tiendrai évidemment compte. Le statut d'artisan me semble, à vrai dire, bien loin. Ayant le temps d'évoluer jusque là, je préfère ne pas me risquer à vous demander une demeure suffisamment grande pour y installer une échoppe : je changerai d'habitat en temps voulu...je m'excuse d'ores et déjà pour ce travail supplémentaire que vous aurez à fournir. Quant au quartier, Dame, je me suis décidée pour celui de Saint Michel, tout en vous présentant une demande assez spéciale : serait-il possible de me loger non loin des murailles, pour ainsi ne pas être trop près des commerces et de l'agitation de la ville ?"


Eloin a écrit:
Eloin salua Pandacool lorsqu'iceluy prit congé, puys hocha la teste en oyant la response d'Oleane.

Je comprends, donaisela. Ce sera donc une petite demeure, pour le moment, en le quartier Sainct Michel.

Se levant, elle alla examiner le plan cadastral de Bordeaux et compta cinq à six demeures placées près des murailles, de minces espaces entre les maisons et l'enceinte pouvant servir de jardins.

Ma foy, il se trouve plusieurs maisons installées au ras des murailles de la cité. Parmi celles-ci, la numéro Dix, bien que non habitée depuys plusieurs années, et qui nécessite des travaux de consolidation avant d'y pouvoir emménager.

Il y a également la numéro Quatorze, très originale avec son étage recouvert d'ardoises. Un type d'architecture bien plus répandu au Nord de la Loire qu'en nos contrées méridionales, ce qui ajoute à son charme.


Elle se tut, laissant la jeune fille décider.


Oleane a écrit:
La blondinette n'hésita pas longtemps : elle n'avait pas les sous pour entreprendre elle ne savait quelles réparations et la description originale du numéro 14 lui plaisait énormément. Rouge de plaisir, elle murmura :

"Merci beaucoup Dame pour ces excellentes propositions. Je me décide pour la seconde demeure."


Elle s'inclina profondément, saisit les clefs de son nouveau chez soi, les mains un peu tremblantes, et sortit dans le froid après avoir encore mille fois remercier Dame Eloin : Bordeaux avait décidément une responsable du cadastre hors normes.


Auxane a écrit:
Il était tard et Auxane laissa un courrier a la gérante du cadastre pour quelques modifications.

Citation :
Bonjour dame,

Je voudrais vous faire part de quelques modifications, je possède un champ de maïs si vous voulez le rajouter et aussi que mon compagnon Michaelo est décédé.

Je vous remercie.

Auxane

Elle repartit.


Eloin a écrit:
De passage au cadastre, Eloin remarqua le message et rectifia le cadastre, prenant ensuite la plume pour respondre au dos du vélin.

Citation :
Dauna Auxane,

J'ay bien pris note de la culture choisie par vous pour vostre champ, et ays donc apporté les modifications idoines sur le cadastre.

Je vous présente mes sincères condoléances pour le trépas de vostre compagnon.

Aristote vous aict en sa Saincte Garde.

Eloin Bellecour.


Eloin a écrit:
Accompagnée de son frère, la préposée au cadastre entra dans la petite maisonnette et retira ses gants, gardant sur elle sa cape, se doubtant que son frère voudrait aller visiter le quartier du port tout de suite après avoir choisi sa demeure.

Elle retira le large drap recouvrant le croquis du cadastre, dévoilant au jeune homme le dessin de la capitale.

Pointant du doigt un endroit précis, elle déclara.


Voici le quartier du port. Actuellement il n'y réside guère que des pescheurs, ainsi que le sénher Arrander, qui est luy aussi charpentier.

Le port s'organise autour d'une petite place, en voici les costés Est et Ouest.

Si tu désires quelque chose de plus grand et de plus agréable, la face Nord possède une demeure d'une grande qualité, que tu pourras acquérir pour presque rien puisque le précédent propriétaire mourut ruiné par la désastreuse gestion de ses affaires. A dire vray, la maison ressemble plus à un manoir plus qu'à une simple habitation.


Elle se tut alors, laissant son cadet réfléchir.


Handek a écrit:
[rp]Handek suivait sa soeur, en lui demandant de temps à autre des " c'est qui", lorsqu'ils rencontraient des gens, des "c'est quoi" quand il voyait un batiment qui l'interressait...

Ils entrèrent dans une sorte de betite batisse, et observa sa soeur enlever ses gants.


C'est d'l'amateurisme !

Handek lui, enleva ses deux paires de gants. Quand le jeune homme a froid, il déteste ça, et combat l'hiver !

Ensuite, il écouta sa soeur, et, après son discours, demanda simplement...

De ce manoir, qui, m'a l'air parfait, on voit la mer ?[/rp]


Eloin a écrit:
Eloin leva un sourcil à la remarque de son frère, intriguée.

Quoi donc ? Le croquis du cadastre ou l'architecture des demeures sises quartier du port ?

Un sourire émergea sur ses lèvres quant il parla de vue sur l'océan. Elle aurait du s'en doubter, de faict, et hocha la teste vigoureusement avant de reprendre la parole.

Si faict. L'entrée du manoir donne sur le quartier et la ville, mais toutes les ouvertures de la face arrière sont éclairées par le soleil et ont vue sur le port et la mer qui s'engouffre dans l'estuaire du fleuve.


Handek a écrit:
[rp]L'homme rectifia :

Nan nan, ne t'inquiète pas, j'parlais tout seul....

Citation :
Si faict. L'entrée du manoir donne sur le quartier et la ville, mais toutes les ouvertures de la face arrière sont éclairées par le soleil et ont vue sur le port et la mer qui s'engouffre dans l'estuaire du fleuve.


Bien ! On y va ?
[/rp]


Mathildy a écrit:
Thild arriva, un tantinet stressée , un tantinet souriante, au bureau du cadastre .... Elle avait entendu dire par bon nombre de gens à Bordeaux que Dame Eloin était une femme de valeur sûre qui pourrait l'orienter dans ses nouveaux projets ...
Elle toqua doucement à la porte puis, ayant entendu un vague murmure, pénétra dans cet étrange bureau qu'elle ne connaissait que de réputation ...

Face à elle se tenait une femme de bien noble apparence et dont la gentillesse se lisait sur ses traits fins et souriants.
Elle se présenta :


"Dame Eloin, je me présente, je suis Mathildy ... J'habite depuis quelques temps à Bordeaux et ai eu l'immense chance d'être accueillie jusqu'à présent en la demeure de Kristel et Omere ..."

Thild s'arrêta quelques instants, un peu émue, et ne sachant trop comment continuer ...

"Euh ... Voilà ... Ma gratitude à l'égard de Kristel et d'Omere mon parrain sera éternelle ... mais je pense cependant qu'il est temps pour moi de pouvoir m'installer dans ma propre demeure ... de pouvoir acquérir mon autonomie ... et de leur laisser également un peu d'intimité, leur famille s'étant récemment agrandie"

Thild fut soulagée d'avoir prononcé ces mots, même si elle n'avait point encore fini. Elle reprit son souffle et reprit :

"Je viens donc vous consulter car j'aimerais ... dans la mesure de mes moyens pouvoir m'installer dans une petite demeure ... non loin de la demeure de Kristel et Omere ... si cela s'avèrait possible bien évidemment"

Thild attendait impatiemment la réponse de Dame Eloin puis se rappela qu'elle avait omis un détail :


"Ah oui j'oubliais ... mais vous le savez déjà je n'en doute point ... Kristel et Omere habitent dans le quartier Saint-Pierre, au numéro vingt cinq"

Soulagée d'avoir osé se lancer dans cette démarche, Thild sourit timidement puis baissa les yeux, fixant ses chausses rouges ...
Elle releva la tête, plus assurée, regarda Dame Eloin, l'interrogeant du regard ....


Eloin a écrit:
Son frère semblant ne plus avoir besoin d'elle pour le moment, Eloin s'en retourna au cadastre, et ne tarda point à recevoir une visite.

Elle sourit et désigna un siège à la jeune femme qui se présenta, escoutant avec attention sa demande, avant que de répondre.


Adiou, donaisela. Je comprends que vous puyssiez ressentir une certaine gesne à résider chez eux, mesme si je gage qu'ils sont prests à vous accueillir le temps que vous voudrez en leur demeure.

Et puys, avoir sa propre maison est toujours plus agréable que de devoir le giste et le couvert à quelqu'un, fut-ce un amy !


La jeune mère prit la liste des demeures habitées et hocha la teste peu après en relevant son regard vers la damoyselle.

Une petite demeure, dictes-vous... Avec ou sans cave ? Proche du centre de la capitale ou au contraire, près des remparts de la cité ?

Le sénher Omere et sa compagne sont installés près des remparts, selon leur souhaict, et je croys qu'ils n'ont guère à se plaindre des bruits de la ville. A vous de voir si vous souhaictez vivre dans le mesme calme ou non...
Déclara-t-elle le sourire aux lèvres.


Mathildy a écrit:
Thild était fort émue de la réponse encourageante de Dame Eloin et se réjouissait à l'idée d'avoir probablement bientôt sa propre demeure, son besoin d'indépendance se faisant ressentir.

"Vous avez raison Dame, j'ai pleinement conscience que Kristel et Omere sont prêts à m'accueillir longuement dans leur demeure. Je leur suis très reconnaissante de leur accueil à mon arrivée et je ne serai pas là aujourd'hui sans leur soutien, leur aide et leur présence tout simplement"

Thild sentit ses yeux s'embuer en repensant à son arrivée à Bordeaux et à l'accueil de Kristel et Omere qui l'avaient considérée comme un membre de leur famille à part entière.

"Cependant, vous avez raison, il est temps pour moi d'avoir ma propre demeure, de me créer mon "chez moi" et de laisser un peu d'intimité à Kristel et Omere"

Thild écouta Dame Eloin lui poser quelques questions afin de l'orienter dans son choix, lui sourit en retour et s'empressa de répondre :

"Si cela est possible, j'apprécierais grandement de trouver une petite demeure possédant une cave. Etant donné la forte production de vin à venir en région bordelaise, j'aurai plaisir à pouvoir y stocker de bonnes bouteilles.
D'autre part, il me serait fort agréable de pouvoir loger également à proximité des remparts afin d'y trouver le calme que j'apprécie tant .... De plus je resterais ainsi peu loin de la demeure de Kristel et Omere et pourrait donc leur rendre visite régulièrement"


Thild hésita, rougissant légèrement, puis ajouta timidement :

"De plus ... dans la mesure du possible, je serais heureuse de pouvoir disposer d'un petit jardin .... pour y faire quelques petites plantations et surtout pour pouvoir profiter du plein air. Pensez vous que cela soit possible ?"

Thild s'arrêta et attendit patiemment la réponse et les propositions de Dame Eloin ....


Eloin a écrit:
La matriarche escouta le souhaict de la jeune femme, resta silencieuse un long moment, puys hocha la teste.

En ce cas, je croys que le Numéro Vingt-Trois vous conviendra tout à faict.

La demeure ne paye point de mine, certes, et l'actuelle habitation du sénher Omère vous paraistra bien fastueuse en comparaison. Mais vous aurez à disposition un espace pour vous créer un jardinet, une vaste cuisine et une agréable pièce de vie dotée d'une grande cheminée, et deux chambres à l'étage.

Il y a une cave, dont l'ouverture se trouve à l'arrière de la demeure, ainsi qu'un petit appentis.


Eloin se tut, attendant la réponse de la damoyselle.


Mathildy a écrit:
Thild sourit de joie en entendant Dame Eloin lui proposer l'acquisition d'une demeure. Si elle ne s'était point retenue, elle lui aurait probablement sauté au cou tellement sa reconnaissance était grande ... mais elle avait appris à maîtriser quelque peu sa spontanéité ces derniers temps.
Elle répondit donc le plus calmement possible à Dame Eloin, les yeux cependant embués de larmes de joie :


"Merci infiniment Dame Eloin. Cette demeure sera vraiment parfaite pour moi et je n'ai jamais voulu le faste de la demeure de Kristel et Omere. Je n'en espérais pas tant .... et je suis agréablement surprise que vous me proposiez une aussi charmante maison."

Thild réalisait son rêve .... acquérir son autonomie tout en restant non loin de sa famille d'adoption. Elle n'aurait pu imaginer mieux ...

"Je suis ravie que vous ayez exaucé mes souhaits concernant la cave, le jardinet et la proximité des remparts .... Je ne suis pas sûre que la grandeur de la cuisine sera totalement exploitée vu mes piètres talents culinaires .... mais je trouverai bien une manière de rentabiliser tout cet espace".

Thild prit doucement les clefs que Dame Eloin lui tendait et la remercia du regard.


"Ce fut un plaisir de vous rencontrer Dame Eloin ... et vous avez toute ma reconnaissance !"

Thild salua chaleureusement la dame puis sortit discrètement du bureau, le sourire aux lèvres ... et dans les yeux.


Viviemoi a écrit:
vivie arriva , frappa à la porte , attendit qu'on l'y invite et entra, une jolie dame était là, assise derrière un bureau , la posture bien droite:
-bonjour Dame, messire brixius m'adresse à vous pour l'achat d'une maison.Je souhaite plutôt une maison ensoleillée,avec une pièce de vie , deux chambres, un endroit au calme, avec un grand terrain afin d'y implanter ma culture de maïs et y faire un jardin, je n'ai pas d'idée sur l'endroit encore peut-être pourriez -vous, s'il vous plait me conseiller.......


Eloin a écrit:
Quelques instants après que damoyselle Mathildy eut quitté l'Office, les clefs de sa nouvelle demeure en poche, Eloin vict arriver une jeune femme qu'elle n'avoit encore jamais vue. Il falloit dire que la cistercienne ne quittoit sa demeure que pour se rendre à la cathédrale ou à l'office du cadastre, le reste de son temps se partageant entre sa boulangerie, le domaine de sa filleule et l'éducation de son fils.

Elle salua donc l'arrivante et luy désigna un siège.


Bonjorn, donaisela. Il me faut tout d'abord vous informer que les champs sont à l'extérieur des murs de Bordeaux, il vous faudra donc, comme nous tous, franchir les portes de la ville régulièrement pour veiller sur vos cultures.

En ce qui concerne un jardin, je puys sans problèmes vous trouver une demeure dotée d'un petit espace dévolu à l'entretien de quelques plantes. Par contre, préférez-vous avoir une maison dans le mesme quartier que le sénher Brixius ? A moins que vous ne soyez tentée de vous installer dans un aultre coin de nostre cité ?


Viviemoi a écrit:
Après réflexion viviemoi sourit , pensa qu'elle irait à sa culture comme tout le monde et sans soucis......regarda dame Eloin, s'assied songeuse.......rêvant à cette demeure qu'elle allait bientôt acquèrir.... et dit :

-Et bien , dame,...... je n'ai pas de lieu choisi en particulier, ....euh.... hors mis un endroit calme et ensoleillé le reste m'importe peu.Si en plus il y avait un petit jardinet pour y mettre quelques plantes , pas trop grand, puisque ma culture restera où elle est, cela me conviendrait parfaitement .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeankerner



Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Aide-archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptyVen 9 Juil - 13:25

Eloin a écrit:
Les yeux resveurs de la jeune femme ne trompèrent point la préposée au cadastre, et elle proposa donc quelques choix à la damoyselle.

Bien. Je puys en ce cas vous proposez une demeure au seing du quartier Sainct Pierre, où résident jà le sénher Brixius, médicastre et apothicaire ; ainsi que la boutique de donaisela Ralas, bléicultrice et érudite tenant l'officine de la "Bulle de Savon".

Il y a ensuite le quartier Sainct Michel, où se trouvent donaisela Charlyelle, milicienne veillant à nostre sécurité sur les remparts ; Messire_ispica et Oleane y résident également.

Vous avez aussi le quartier du Port, où la plupart des maisons ont une façade donnant costé mer, et une façade costé ville. Mon jeune frère, Handek, a emménagé récemment dans le manoir sis sur la place du port, il y tient un atelier de charpente ; de mesme que le sénher Arrander.

Voila pour les quartiers animés. Si vous souhaictez quelque chose de plus calme, les quartiers de Bacalan et des Chartrons sont faicts pour vous !


Viviemoi a écrit:
après quelques instants de reflexion , viviemoi pensa que la mer était inévitablement un refuge pour se détendre et sans hésiter , elle regarda Dame Eloin et lui dit d'un ton décidé!
- Eh bien , une petite maison côté port me plait bien, un côté mer un côté ville , l'idée m'est agréable, c'est décidé j'opte pour le port!
viviemoi étant seule , elle prit sa décision rapidement sachant que personne ne viendrait la contredire, elle se dit qu'il faudrait qu'elle fasse les boutiques pour aménager sa petite maison...........elle attendit une proposition de Dame Eloin


Eloin a écrit:
[i]Eloin hocha la teste et proposa donc plusieurs demeures à la damoyselle.

Bien ! Voici en premier la numéro Neuf, un peu isolée du reste du quartier puisqu'édifiée sur une butte, vous verrez toute la campagne bordelaise et l'estuaire du fleuve en montant au dernier étage.

Ensuite, la numéro Quatre, aménageable en atelier ouvert sur la rue grasce à sa large porte d'entrée.

Puys la numéro Huit, qui se trouve aux pieds de la butte accueillant la numéro Neuf, et qui vous offrira de beaux espaces de vie en sus d'une belle façade, et d'une cave couvrant la grandeur du rez-de-chaussée.


Elle se tut alors, laissant la jeune femme faire son choix parmi ses propositions.


Viviemoi a écrit:
Et bien..................voyons............euh....alors la 9 non! trop grand !la 4 non je n'ai pas besoin d'atelier vivie désespèrait ......et enfin la.......8 voyons! wouaouuuu!!!!! ah oui! ça c'est parfait , ah , oui!
la numéro 8, elle me plait beaucoup pourront nous la visiter?vivie regarda dame Eloin , elle lui sourit , acquiessa de la tête pour confimer son choix, elle se voyait déjà dedans , elle la trouvait parfaite encore fallait-il qu'elle se rende compte de l'intérieur , mais l'extérieur lui convenait déjà beaucoup, s'imaginant déjà les aménagements extérieurs qu'elle y ferait....


Eloin a écrit:
La bordelaise retint un sourire amusé en oyant le raisonnement de la jeune fille, se souvenant du jour où elle avoit acquis sa propre demeure, dans le bourg de Montmirail.

Quelle ne fut point sa joie, lors, de découvrir ce qui serait sa maisonnée, son hasvre de paix !


Visiter ? Pour sur, cela est bien possible ! Vostre jour sera le mien, damoyselle !


Viviemoi a écrit:
viviemoi était heureuse , elle serait peut-être bientôt dans sa future demeure :
- éh bien dame, le plus tôt possible, je me tiens disponible dès que votre emploi du temps vous le permet,j'ai tellement hâte......
elle regarda dame Eloin , elle aurait voulu lui dire toute suite!.... mais elle ne voulait pas paraître trop empréssée.....Il fallait laisser du temps à Dame Eloin d'organiser la visite. Dame Eloin devait lire dans ses pensées , elle lui proposa la visite aussitôt...........elle partir donc en visite pour le N° 8 quartier de la lune.


Viviemoi a écrit:
(28 octobre 1457 à nos jours) Img-191151k7uvo

[hrp]elles allèrent visiter la maison................[/hrp]


Viviemoi a écrit:
viviemoi fut enchantée de la visite , c'était évident cette maison était faite pour elle , elle le savait ..............avec un grand sourire, des larmes dans les yeux, le coeur qui battait la chamade,les mains tremblantes et moites, elle se rendit compte qu'elle serait bientôt propriètaire de sa maison, si Dame Eloin lui accordait, alors elle dit à Dame Eloin, comme une enfant comblée
-Dame Eloin ,c'est décidée ! j'achète !


Ralas a écrit:
Ralas voulait ouvrir son échoppe. Een se promenant dans les rues de Bordeaux, elle avait vu une maison qui correspondait exactement à ce qu'elle cherchait, elle était sise 16 rue de la Renière.

Elle alla donc rendre visite à Dame Eloin au cadastre.

"Bonjour Dame Eloin, je désire installer mon échoppe dans cette maison au n° 16 rue de Renière qui est une rue très prés de l'impasse de la rue neuve, lieu de notre demeure"

"Voilà la maison dont je parle ainsi que le plan que j'ai déssiné".


(28 octobre 1457 à nos jours) 866617echoppeporte (28 octobre 1457 à nos jours) 76854Plan

Je sais qu'il y a beaucoup de travaux mais, je ne rechigne pas devant la besogne.


Fredegonde a écrit:
Fredegonde arriva en face de l'office.
Ca doit-être là, pensa-t-elle, en voyant la pancarte.
Elle pénétra dans la salle d'entrée et vit deux gentes dames qui discuttaient.
Poliment elle se mit en retrait, attendant patiemment son tour. Son projet pouvait attendre quelques instants...


Viviemoi a écrit:
bonjour dame euh..... Fredegonde c'est ça, nous nous sommes rencontré il y a quelques jours en taverne, elle souriat à la jeune femme


Fredegonde a écrit:
Fredegonde se tourna et vit derrière elle une belle dame.
Ce regard me dit quelque chose... pensa-t-elle.
Il faut dire que depuis son arrivée au bourg, elle avait rencontré tellement de personne ! Ses souvenirs s'embrouillaient.
Elle ne voulut pas offenser la jeune personne et répondit:

Bonjour, gente dame!
Rencontrées, oui je me souviens de vous!Je ne sais plus quel a été le sujet de notre conversation...
Qu'est-ce qui vous mène ici?demanda-t-elle.


Viviemoi a écrit:
je viens pour l'achat d'une maison, quartier du port de la lune, et vous, si je puis me permettre, pourquoi vos pas vous ont-ils conduit ici, jusqu'au bureau du cadastre de dame Eloin
dit-elle à dame Fredegonde dans un joli sourire, en s'approchant d'elle, pour parler plus sereinement.


Ralas a écrit:
Ralas sourit à Vivie et à l'autre jeune femme qu'elle n'avait pas encore eu le plaisir de rencontrer.

"Moi, je viens acheter cette vieille échoppe pour y installer la mienne. Même si elle est en très mauvais état, elle correspond bien à ce que je cherche et elle est située pas très loin de notre demeure"


Fredegonde a écrit:
Fredegonde observa avec attention la jeune dame qui venait de s'adresser à elles.

Elle se souvint l'avoir croisée, très furtivement, à la taverne. Ralas...lui semblait-elle?... Elle se rappelait cette magnifique chevelure rousse joliment maintenue par le ruban de satin bleu.


Une échoppe, dites-vous? Et dans quel domaine officiez-vous, gente damoiselle?...


Ralas a écrit:
Ralas se tourna vers la Damoiselle et lui dit avec un sourire.

"Une échoppe de tisserande, ce fut déjà mon métier en Bretagne. Et, vous Damoiselle, je crois que vous êtes nouvellement arrivée à Bordeaux ? Comment vous y sentez-vous ? N'hésitez pas si vous avez besoin de renseignements".

Elle la trouvait charmante et avait envie qu'elle se plaise à Bordeaux.


Fredegonde a écrit:
Une échoppe de tisserande!! Mais dites donc, cela m'interesse!!!

Fredegonde sembla soudain pensive.

Enfin, si mes projets se concrétisent... J'aurai alors besoin de tenues plus ... présentables, dit-elle en détaillant son unique robe, que dame Ombres lui avait si gentiment donné, ayant pris pitié de ses haillons.

Je viendrai vous rendre visite dès que je serai plus en fond, et suis convaincue que vous saurez , au mieux, mettre en valeur ma silhouette!

Fredegonde rit doucement, et pensa qu'elle pouvait sembler prétentieuse avec ses dires.

Mais Ralas semblait si sympathique, qu'il devait être plaisant de devenir son amie...


Fandral a écrit:
Fandral arriva dans le bureau, on aurait dit que la durée de son voyage se reflétait partout sur lui tant il avait l'air épuisé :

"Bien le bonjour, je suis me nomme fandral et je suis un voyageur qui a fait un long voyage jusqu'ici, je suis né bordelais malheureusement mes parents étant morts j'ai été emmené de force par les anglois. Toujours est-il que me voilà de retour au pays et que je compte bien m'y installer. Pourriez vous m'en donné l'autorisation je vous en serais infiniment gré. Le quartier st éloi ou même celui de la bastide me semblent parfaits"


Seloutte a écrit:
Loumina était arrivée le matin même et avait emménagé à Bordeaux. Elle avait rencontré Messire Pandacool qui lui avait suggéré de se rendre au bureau du cadastre. C'est alors que d'un bon pas elle partit à la découverte de la ville et trouva l'endroit recherché.... Elle poussa la porte, aperçu une dame affairée dans ses papiers et avança vers elle d'un pas décidé...

Excusez moi Dame !!!!! Bonjour !!!! je suis Loumina et je viens de m'installer en cette ville... j'ai remarqué une petite maison qui me conviendrait parfaitement dans le quartier des Chartrons. Pourriez-vous me dire si elle est libre ? Je serais avec mon compagnon qui arrive demain, il se nomme Redim. J'aimerai beaucoup lui faire une surprise pour son arrivée.

Loumina regardait la dame avec un sourire attendant sa réponse et surtout la remise des clés afin qu'elle puisse tout préparer pour accueillir son amour.


Fredegonde a écrit:
Fredegonde revint trouver Dame Eloin. Elle était venue quelques jours plutôt, rencontrant alors Vivie et surtout Ralas , devenue son amie, depuis. Dame Eloin était alors fort occupée et elle avait dû rebrousser chemin.

Depuis, les choses avaient évoluée: elle avait rencontré Thylde, son amie. Devenues comme soeurs, la séparation dûe au départ de Thylde avait été un véritable déchirement. Elles s'envoyaient des pigeons quotidiennement...Et Fredegonde s'était alors vue confié la maison de son amie.

C'était ce qu'elle était venue expliquer à Dame Eloin.

Ne la voyant pas dans l'office, elle prit une plume et écrivit sur un parchemin vierge:


Dame Eloin,
Je viens, par ce parchemin, vous signaler que j'occupe le 23 quartier St Pierre, demeure de Mathildy, celle-ci m'ayant confié sa demeure.
Merci de bien vouloir m'enregistrer au cadastre.
Cordialement.
Fredegonde.


Elle déposa la plume et le feuillet sur le bureau, puis sortit en saluant la jeune personne qui attendait.


Kadfael a écrit:
Kadfael vint au cadastre rencontrer Dame Eloin, qui réalisait là un excellent travail, logeait les bordelais n'était pas une mince affaire, certains avaient de si belles demeures que lui même en était jaloux, il n'avait toujours pas pris demeure en Bordeaux, il résidait dans son moulin ou le soir s'endormait dans le long fauteuil du maire à la Mairie.

Il demanda au bureau de Dame Eloin, si Redim et Loumina pouvait avoir les clés de leur demeure afin qu'ils s'installent durablement à Bordeaux, il s'assied et attendit la demoiselle Eloin


Auxane a écrit:
La belle laissa une missive accompagner des clef de sa demeure sur le bureau du gérant du cadastre.

Citation :
Bonsoir,

Je vous joint les clef de ma demeure située au Quartier des Chartrons car je déménage, la maison est disponible pour un autre habitant.

Cordialement,

Auxane


--Les_rats a écrit:
Rat Pierre :

(28 octobre 1457 à nos jours) Ratpierre.th

Le regard de Rat Pierre s’illumina d’un bref éclair de convoitise. Il était gras et ne pensait qu’à la bouffe, comme tous les rats en somme… Mais il était aussi bon camarde parce qu’il ne pensait pas qu’à sa pomme. Il préférait ripailler avec ses potes et partager un bon plan plutôt que de profiter tout seul. Se tournant vers son groupe il leur cria :

- Scchriiiiiiiiiiiiiiichh*

*Ndlr : en rat dans le texte – que l’on peut traduire par :
- Hey les potes, ramenez-vous ! Ici c’est l’office du cadavre ! Y a forcement un truc à grailler…


Philoute a écrit:
Philoute poussa la porte du bureau du cadastre....personne, à part quelques rats affamés..étrange..

Elle prit néamoins un morceau de velin et de sa plus jolie plume, elle griffona :

Bien le bonjour à vous, préposé au cadastre bordelais,

je me nome Philoute , je viens d'arriver à Bordeaux et serait désireuse de m'installer dans le quartier de la Bastide..
Pouvez vous me dire quelles sont les demeures libres dans ce quartier ?

Merci bien,
bonne journée à vous
Philoute.


La jeune femme posa son velin bien à vue sur le bureau et quitta les lieux, non sans laisser un quignon de pain posé au sol pour les rats s'en régaler.


Eloin a écrit:
Absente depuys si longtemps, l'oblate ne s'attendoit point pour autant à trouver des hostes fort indésirables dans l'office du cadastre, semblant se repaistre gaiement des miettes d'un quignon de pain qu'elle ne se souvenoit point avoir laissé en partant.

Après avoir poussé un cri illustrant aisément sa répugnance et sa surprise, elle saisit un balai se trouvant miraculeusement rangé dans l'unique armoire de la petite pièce et entreprit de déloger tous ces petits mais répugnants habitants. Un soupir satisfait s'échappa d'elle lorsqu'elle vict l'officine complètement débarrassée de ses gesneurs, et elle alla lors s'asseoir à la table sur laquelle trosnoient quelques parchemins qui, par chance, n'avoient point esté dévorés par les rats.

Elle prit connoissance de chacun des messages, puys jeta un oeil au cadastre, et trempa sa plume dans l'encrier, répondant au dos des missives par souci d'économie.


Citation :
Dauna Fredegonde,

Je vous remercie de m'informer de ce faict, permettez-moy cependant de vous mander quelques explications.

Dauna Mathildy vous a confié sa demeure en attendant son retour d'un voyage, ou est-ce un départ définitif de sa part ?

Et, concernant vostre personne, pouvez-vous me dire si vous avez une échoppe, et, le cas échéant, de quelle échoppe peut-il bien s'agir ? Ceci afin que je le mentionnes sur le cadastre.

Le Très Hault vous ait en Sa Saincte Garde.

Eloin Bellecour,
Préposée au cadastre de Bordeaux.
(28 octobre 1457 à nos jours) Img-123247m9qbn

Citation :
Dauna Auxane,

Je prends bonne note de vostre déménagement, et libère donc la propriété qui fut la vostre.

Puyssiez-vous estre heureuse là ou vos pas vous auront menée.

Eloin Bellecour,
Préposée au cadastre de Bordeaux.
(28 octobre 1457 à nos jours) Img-123247m9qbn

Citation :
Dauna Philoute,

J'ay bien pris connoissance de vostre missive layssée à mon attention et vous en remercie.

Je vous invite à me venir visiter à l'office du cadastre, estant revenue de mon voyage je serais disponible pour recevoir vos souhaicts et vous informer des demeures disponibles dans le quartier espéré.

Le Très Hault vous ait en Sa Saincte Garde.

Eloin Bellecour,
Préposée au cadastre de Bordeaux.
(28 octobre 1457 à nos jours) Img-123247m9qbn

Puys elle fict acheminer les missives à leurs destinataires en rémunérant un jeune vas-y-dire, et prit un parchemin vierge sur lequel elle inscrivit quelques mots d'une large et distincte plume.

Citation :
Oyez, Bordelais et Bordelaises en queste d'un logement !

La préposée au cadastre, dauna Eloin Bellecour, est de retour en son office et vous y accueillera avec joie pour recevoir vos demandes et souhaicts de demeures !

Et elle sortit au dehors, afin de clouster le message sur la porte de l'office, afin que tous soient au faict de son retour.


Kateyll a écrit:
Ils avaient pris le temps suite à leur arrivée a Bordeaux mais maintenant avec la naissance de Loris, les deux chambres d'auberge qu'ils louaient, étaient devenus trop exigus. Aussi aprés maintes discussions avec son époux, et pas mal de promenades aussi, ils avaient enfin pris une décision

Aussi c'est d'un bon pas que Kate arriva au bureau du cadastre, elle frappa avant de pénétrer à l'intérieur et salua Dame Eloin.

Bien le bonjour, Dame, je suis Kateyll et avec mon époux Narvath, nous aimerions pouvoir nous loger dans le quartier des Chartrons

Puis elle continua pour les donner d'autres explications sur leur situation

Nous sommes tous les deux meuniers

Elle attendit dans un sourire.


Eloin a écrit:
Les quelques coups donnés contre l'huis de l'office la firent presque sursauter, tant elle ne s'attendoit plus à recevoir de visites, ces derniers temps. Maugré les contacts pris avec les bordelais luy ayant layssé des missives, et les nouveaux arrivants informés de l'existence d'un cadastre par la régulière lettre du tribun, elle n'avoit point eu de visite depuys son retour en la cité guyennoise.

Aussi se fendit-elle d'un sourire aimable en voyant une femme pénestrer en la pièce, luy désignant de la main une chaire placée face au bureau devant lequel elle estoit installée.


Lo bonjorn, dauna. Je suys Eloin Bellecour, préposée au cadastre bordelais.

Hochant la teste aux précisions que luy donna sa visiteuse, elle se saisit du parchemin recensant les demeures habitées pour chaque quartier.
Chacun des espoux exercant le mestier de meunier, il falloit une demeure assez vaste, du moins pour la façade donnant sur la rue, ainsi qu'un entrepost de grande taille, nécessaire pour garder les sacs de farine avant de les aller vendre au marché.


Avez-vous jà visité les Chartrons, dauna ? Et, en ce cas, avez-vous remarqué une maison pouvant vous convenir ?

Je puys vous proposer la demeure portant le numéro Trois, c'est un ancien moulin, d'après ce que j'en sais les derniers propriétaires furent fauchés par la Grande Peste, et le bastiment fut réaménagé au début de ce siècle en hospice.

Mais je puys vous dire, pour avoir visité ceste demeure voici quelques temps, qu'un ruisseau coule derrière la maisonnée, que son sous-sol est toujours aménagé d'une meule et qu'il reste mesme quelques outils abandonnés là sans que personne n'ai jamais songé à se les procurer.
La roue à aubes entraisnant la meule a certainement besoin d'estre réparée, mais, d'après ce que j'en ai vu, il me semble qu'elle pourrait fonctionner en l'état dans un premier temps...

En ce qui concerne la partie privée, les deux étages sont aménagés en de spacieuses pièces bien éclairées par les fenestres et la bonne orientation de la demeure par rapport à la course journalière du soleil. Le dernier étage est composé de quatre pièces, ainsi qu'une plus petite qui se peut aisément aménager en cabinet de toilette. Au dessous, trois pièces, chacune dotée d'une grande cheminée, se partagent l'espace. Je croys mesme me souvenir qu'une longue et solide table de chesne massif orne toujours la salle principale !


L'oblate se tut, attendant une réaction de la visiteuse.


Kateyll a écrit:
Kate s'était installée en face de la Dame et écoutait tranquillement tout ce qu'elle avait à lui dire sur un moulin qu'ils avaient eux aussi remarqué. Le moulin en lui même était tres spacieux vu de l'exterieur et ils pourraient y mener une vie de famille des plus agréables.

Nous avions remarqué cette demeure et nous allons vous suivre. Il y a assez d'espace pour pouvoir y travailler et y vivre et cela nous suffit bien. Si ce moulin est vide, nous le prenons avec plaisir.


Elle se dit qu'après quelques travaux, ce serait parfait.... Et les enfants pourraient s'y épanouir comme il le fallait.

Je vous remercie pour votre aide, Dame Eloin, Est ce que nous avons un document particulier à signer ?


Eloin a écrit:
Ils avoient remarqué la demeure ? Cela n'estoit point pour étonner la cistercienne. Le vieux moulin, ancien hospice, belle mais abandonnée demeure se remarquoit de loin dans le quartier, puisque c'en estoit la demeure la plus grande, et la plus haulte.

Et voir ceste maison trouver preneur si peu de temps après que son ancien propriétaire ne l'ait quittée ne pouvoit que réjouir la bordelaise, elle qui n'aimoit guère voir une habitation se déserter pour une trop longue période. Il luy estoit d'ailleurs arrivé, de s'en aller faire du ménage dans les demeures inoccupées de la capitale, ceci pour les rendre présentables lors d'une éventuelle visite.


Il est libre actuellement, de faict, sinon je ne l'aurais point évosqué devant vous, dauna.

Ouvrant un tiroir, elle en sortit un trousseau de clefs et le tendit à la mère de famille.

Tenez. La plus grosse clef ouvre la porte principale ; la seconde, de forme carrée, verrouille la porte donnant sur l'arrière de la demeure, où vous trouverez une petite cour et un appentis dont le toit s'appuie sur le mur du rempart ; et la troisième ouvre la porte de la cave, ce qui vous permettra de mettre vos ressources à l'abri en cas de problème.

Un document ? Non, rien de particulier, par contre il me faudrait vostre nom complet, ainsi que celuy de vostre amy et les prénoms de vos enfants, pour que je puysse les inscrire sur le cadastre...


Kateyll a écrit:
Kate écoutait toujours Dame Eloin bien tranquillement installée sur son siège.

Et bien la réponse sera simple, la famille est composée de Messire Narvath, mon époux, de moi même Kateyll et de nos deux enfants l'ainée est une fille Jade et le petit dernier un garçon Loris lui répondit elle dans un sourire

Elle n'avait plus qu'une hâte c'etait de pouvoir annoncer la bonne nouvelle a son mari et de pouvoir enfin emmenager dans cette demeure qui était un vrai palace à leur yeux.


Eloin a écrit:
Et la plume, trempée au préalable dans l'encrier, courut sur le parchemin dont l'emplacement fut gratté quelques temps auparavant pour en oster le nom du précédent résident.

La ligne ainsi rédigée fut sablée et le document layssé à plat sur le bureau. Et l'oblate se leva, s'apprestant ainsi à prendre congé de la jeune mère.


Voilà, dauna, vous estes désormais les heureux habitants du moulin des Chartrons !


Kateyll a écrit:
kate prit les clés de la demeure pour les ranger dans sa besace et se leva

je vous remercie beaucoup Dame Eloin pour votre patience et j'espere que vous viendrez nous rendre visite des la fin de notre installation. Cela me fera un immense plaisir

Elle lui adressa un sourire et se dirigea vers la porte

au revoir et a bientot



Eloin a écrit:
Eloin sourit à la jeune femme lorsqu'icelle prit congé, hochant la teste à l'invitation qui luy estoit ainsi offerte.

Mercè de ceste proposition, dauna. Il m'arrive parfoys de rendre visite à ceux qui me sont venue visiter en cet office, croyez-bien que je ne manquerais point de faire un détour par le quartier des Chartrons dès que j'en aurais l'occasion.

Au revoir, dauna. Puysse le Très Hault veiller sur vous et les vostres...


Brixius a écrit:
Le Médicastre frappât puis entrât dans l'Office de Dame Eloin. Il la saluât puis, sur un ton des plus amicale lui dit :

" Bonjour Dame Eloin. Je viens vous demander quelques petits Services. Serait-il possible d'inscrire les choses ainsi :

N° Six : Brixius ( Médicastre, Herboriste, Forgeron), Fredegonde (Potager), et la gouvernante, dame Mime (PNJ).
- Office Médicale.
- Herboristerie " La Bulle de Savon. "

(vous trouverez les plans de la Maison ainsi que ma plaque de Médicastre en page 14 de mon RP)

Je vous informe également que je viens d'ouvrir des Bains Publiques appelés " La Pomme de Douche ". Ils se situent au N° 12 quartier Saint Pierre. Comme vous pourrez le constater, mon titre de Propriété ainsi que le nom de la Responsable de l'établissement, les plans comme les Horaires d'ouverture sont affichés. Je vous remercie par avance pour le travail que vous faites. "


Eloin a écrit:
Quelques temps plus tard, l'oblate eut le plaisir de recevoir la visite du médicastre et tribun, homme courtois comme elle en avoit peu vu en Guyenne, ces derniers temps.

Elle le saluaet hocha la teste en oyant sa demande, prit le parchemin recensant les demeures de la capitale guyennoise, puys y apporta les modifications correspondantes.


Voilà qui est noté, mestrè ! Déclara-t-elle en reposant la plume sur le bureau, un mince sourire sur les lèvres. Félicitations pour ce nouvel establissement que vous ouvrez en nostre cité, je ne manquerais point de le venir visiter lorsque j'en aurais l'occasion !


Cymoril a écrit:
Quelques jours de repérage à payer l'hôtel, avant d'arrêter le choix sur un quartier à vivre. Sans surprise, Harlem avait voulu habiter au plus près des bateaux, et Fourmi qui était en pleine période d'étude du concept d'acquièsement n'avait évidemment omis aucun désaccord. De là à dire que ça ne revêtait guère d'importance...

La brunette sans couette se rendit donc au bureau adéquat, afin d'acquérir titre de propriété en bonne et due forme. Elle se glissa discrètement dans le lieu dit, vérifia qu'elle ne prenait le tour de personne avant de toussoter légèrement :


Ahem...

Y'a quelqu'un ?


Bah quoi ? Qui pourrait affirmer que les bénévoles municipaux sont en permanence vissés à leur chaise, d'abord !^^


Eloin a écrit:
Arrivée quelques instants plus tost à peine dans l'office du cadastre, la bordelaise estoit affairée à chasser les toiles d'araignées qui estoient apparues depuys quelques temps.

Les gonds de la porte, huilés avant son voyage en Maine, ne grincèrent point lorsque l'huis s'ouvrit, et c'est avec une courte exclamation de surprise qu'elle se retourna vivement vers l'entrée, manquant tomber de la chaise sur laquelle elle estoit grimpée. Se retenant à l'armoire se trouvant non loin, la veufve descendit de son perchoir en relevant le bas de ses jupes pour ne point marcher dessus par inadvertance, avant de s'avancer vers la nouvelle venue.


Lo bonjorn, donaisela, benvenguts en Bordeaux ! Je suys Eloin Bellecour, préposée au cadastre de ceste cité.

En quoi puys-je vous estre utile ?


Cymoril a écrit:
Dans la famille je sursaute, tu sursautes, nous sursautons... La Fourmi sursaute aussi, surprise de n'avoir vu la femme sur sa chaise !

Adishatz doña...

Furent les mots qui lui vinrent dans l'immédiat.

Je voudrais m'installer dans une des maisons disponibles dans le quartier du port... Avec ma compagne de voyage !
Une maison avec vue sur le port, les bateaux, et avec de la place à côté pour y installer un ou deux ateliers...


Autant prévoir dès à présent. Les deux étudiantes s'installaient, bien décidées à faire plus que végéter dans la cité bordelaise.

Vous auriez quelque chose de ce genre de disponible ?

Elle sourit, quand soudain elle se rend compte de son énorme bourde... Harlem possède déjà un appartement sur place.

Ahem... Oubliez ça, j'suis vraiment distraite. Il faudrait juste nous enregistrer... Dans le quartier du Port...

Rouge, mais rouge de honte la Fourmi !^^ Et comme elle n'en est plus à ça près, elle en a oublié toutes les convenances en omettant de se présenter.

Fourmi... on m'appelle Fourmi..; mais c'est pas chez moi...

Oh mazette ! Le soleil a du taper un peu trop fort sur la petite tête fourmiesque pendant le voyage...


Philoute a écrit:
[rp]Philoute revint au bureau du cadastre bordelais


Le bonjour vous soit donné, dame Eloin..je m'en reviens vers vous pour que vous me donniez les numéros disponibles au quartier de la Bastide..

merci d'avance...[/rp]


Eloin a écrit:
Sort le registre des demeures de Bordeaux, y jette un oeil, et s'appreste à respondre à la jeune femme, lorsqu'icelle modifie sa demande.

Un froncement de sourcils plus tard, l'oblate se saisit de la plume et la trempe dans l'encrier, preste à rédiger.


Fourmi... Est-ce la vostre vray prénom, donaisela ? Quel est celuy de vostre compagne de voyage, d'ailleurs, que je puysse vous inscrire toutes deux sur le cadastre ?

Vous estes jà installées dans le quartier du Port, de faict... A quel numéro ?


La porte de l'officine s'ouvre, et la préposée au cadastre salue la nouvelle arrivante.

Lo bonjorn, donaisela. Prenez un siège et patientez quelques instants, le temps que je notes la demande de la damoyselle Fourmi cy-présente, et je suys à vous ensuite.


Philoute a écrit:
[rp]Ayant remercier la préposée au cadastre, Philoute avait prit un siège....et s'y était assoupie ...ce qui fit que sa longue attente s'en trouva courte à ses yeux.....[/rp]


Fanch. a écrit:
[rp]Fanch c'était décidé à s'installer dans cette ville.
Il voulait poser ses valises, arrêter sa vie faite d'errance et de brigandage. [... lire la suite de la présentation du personne dans le RP la vie de Fanch (je suis pas très doué mais j'ai envi de m'y remettre un peu Wink )]


Bonjour gente Dame, je voudrais avoir un logement pour pouvoir poser mes valises, y mettre mon échoppe de charpentier et mes quelques moutons.

J'aimerais ne pas être trop loin de l'université ni du marché, j'aime y flâner.

Que me conseillez-vous?


Puis Fanch patienta pour avoir l'avis de la belle femme devant lui[/rp]


Eloin a écrit:
[hrp]Bon ben, quand LJD "Fourmi" aura du temps pour poster, elle fera signe, en attendant, je continue moi, y a du monde qui se bouscule au portillon.^^[/hrp]

La jeune femme semblant s'estre plongée dans ses pensées, elle s'apprestoit à réveiller la seconde qui avoit comblé son attente en plongeant dans ses resves, lorsque la porte s'ouvrit sur un nouveau visiteur.

Mettant pour une foys de costé l'ordre d'arrivée, l'oblate adressa un sourire à l'homme, luy désignant un siège face à elle.


Lo bonjorn à vous, messer, benvegnuts en Bordeaux !

Entre l'université et le marché... Ma foy il serait donc bien de vous installer en le quartier Sainct-Eloy, plus communément nommé quartier de la cathédrale, si toutefoys le carillon des puissantes cloches de la cathédrale ne vous effraie point...

Sinon, vous pouvez également porter vostre choix vers le quartier de l'Ombrière, ainsi vous ne serez qu'à deux pas du Marché et de l'Université. Mais les demeures sont fort vastes et cousteuses en entretien, enfin, c'est à vous de voir, messer.
[/hrp]


Evy a écrit:
Des mois maintenant, qu’elle était à Bordeaux. Il était peut-être temps de s’installer quelque part. Elle se rendit à l’Office du Cadastre voir les possibilités qui s’offraient à elle. Elle jeta un coup d’œil sur le parchemin représentant le village. Où allait-elle se mettre ? Y avait du monde au bureau, tous faisaient la queue pour un emplacement. Elle les salua d’un hochement de tête. Elle espérait qu’on ne prenne pas la place qu’elle venait à l’instant de choisir.


Fanch. a écrit:
[rp]La belle jeune femme s'adressa à lui, elle lui présenta deux quartiers, un avec de vaste demeure, ce n'était pas dans son habitude, et l'autre proche de la Cathédrale.

Hum, laissez-moi réfléchir, je n'ai pas les moyens d'entretenir une grand maison alors je penche pour le quartier de la cathédrale.

Par contre, pendant que vous êtes la, j'aimerais vous poser une question, j'ai voulu assister à la messe Dimanche et j'ai trouvé porte close.
Est-ce normal?
Je ne suis pas baptisé mais j'ai des pêchers à me faire pardonner.
il rougit
Enfin je ne veux pas vous déranger, je vois que d'autres personnes arrivent.
[/rp]


Eloin a écrit:
Soit, en ce cas je puys vous proposer la demeure portant le numéro Quatre. Ni trop petite, ni trop spacieuse, vous apprécierez sa cave, qui servira à merveille de remise pour vos outils et matériaux de charpente.

A l'arrière de la maison, une porte ouvre sur un petit terrain que vous pourrez soit ensemencer de quelques plantes, soit y implanter un abri pour que vos moutons puyssent paistre en paix et en sécurité durant la nuit.


Un mince sourire naquit sur son visage lorsque le jeune homme évosqua l'absence d'office religieux.

Cela est du à la vacance de la cure de Bordeaux, messer. Nostre archevesque célèbre une messe à chaque foys qu'il le peut, mais ses fonctions de Primat de France, et celles d'Archevesque de Bordeaux l'obligent à s'éloigner régulièrement de nostre cité pour régler les affaires importantes.

C'est une situation gesnante qui ne devrait plus durer trop longtemps maintenant, puisque je me destine moy-mesme au service du Très-Hault. Monseigneur Aurélien m'a récemment nommée diaconesse de Bordeaux, ce qui me permet de gérer la paroisse en attendant de pouvoir atteindre le statut d'érudite. Une foys cela faict, je pourrais estre nonmmée abbesse et remplir pleinement ma mission de guide auprès des fidèles et des croyants résidant à Bordeaux...


Une jeune femme fict son entrée dans l'office, prenant soint d'examiner le plan de la cité avant d'envisager sa demande. Elle la salua d'une inclinaison de la teste, songeant que tout le monde sembloit s'estre donné le mot pour venir au cadastre au mesme moment.


Evy a écrit:
Voyant que la dame fût libérée un petit moment, elle en profita pour exprimer ses souhaits. Elle s'avança vers la dame, rassurée par son mouvement de tête.

Bonjour, je suis Evy. Je suppose que vous êtes chargée du Cadastre de Bordeaux ?

Elle attendit un signe positif avant d'ajouter :

Je souhaite vivre au quartier de la Bourse si c'est possible. J'ai repéré une belle bâtisse, me semble que c'est au numéro 4.


Fanch. a écrit:
[rp]Fanch sourit à la diaconesse

Merci bien Ma Dame, quand pourrais-je aménager?

Puis une jeune femme demandait aussi quand elle pourrais prendre demeure à Bordeaux.
Fanch décida donc de les laisser toutes les deux finir leurs affaires.


Pourriez-vous me faire parvenir les clés quand ce sera bon, je vous laisse en compagnie de cette nouvelle arrivante.[/rp]


Eloin a écrit:
Elle opina simplement du chef à la question posée par la jeune fille, et retint un sourire joyeux en l'oyant exposer son souhaict.

Elle ne serait peut estre plus si seule en son quartier de résidence. Depuys le trépas de Louise, elle n'avoit plus pour voisins que le couple de forgerons, qui d'ailleurs s'estoit faict discret ces derniers moys. Il y avoit bien l'arrivée de sa petite soeur qui mettoit un peu d'animation dans sa propre demeure, certes, mais le quartier dans son ensemble restoit d'un calme... assourdissant.


La demeure portant le numéro Quatre ? Ma foy, c'est un excellent choix, je puys vous l'assurer pour résider moy-mesme en ce quartier...

Puys-je connoistre vostre mestier, donaisela ? Si ceste maison est vostre choix définitif, je vous donnerais les clefs sitost après vous avoir inscrite dans le cadastre.


Ensuite elle porta son regard vers le jeune homme en luy rendant son sourire.

Vous pourrez emménager dès que vous serez prest pour ce faire, messer.

Et elle le salua lorsqu'il s'en alla, non sans avoir hoché la teste en signe d'acquiescement à sa demande de luy faire parvenir les clefs de sa nouvelle demeure.


Evy a écrit:
Evy sourit à la dame, elle savait qu'elle aurait très vite un toît pour vivre. Qui plus est dans un quartier plutôt bien côté ! Elle lui répondit sans tarder :

Je suis bléicultrice.


Eloin a écrit:
Après avoir hoché la teste, Eloin fict crisser la plume sur le parchemin, annotant la ligne correspondante à la demeure choisie par la damoyselle.

Puys elle ouvrit le tiroir du bureau, fouilla un peu dedans, ce qui produisit un bruit de clefs s'entrechoquant les unes aux aultres ; et saisit entre ses doigts un trousseau qu'elle tendit à sa visiteuse.


Voici, donaisela, les clefs qui font désormais de vous la propriétaire du Quatre, quartier de la Bourse ! La plus grosse ouvre la porte principale, la plus petite la porte de la cave, que vous trouverez sous l'escalier menant à l'étage.
Enfin, la clef ornée d'une croix déverrouille la serrure du grenier.


[hrp]Si vous pouviez poster les RPs se passant dans la demeure d'Evy sur le topic "Quartier de la Bourse" plutôt que d'en créer un nouveau, ce serait chouette. Merci d'avance.^^[/hrp]


Degaulle a écrit:
Un homme rentra dans l'office avec un immense sourire, toujours prêt à égayer la vie. Certainement, son tempérament natal de berrichon.

Bonsoir Dame, je me suis présente. Je suis Degaulle, j'ai emménagé aujourd'hui à Bordeaux.
Je souhaiterais prendre un logis dans le quartier de l'Ombrière, si c'est possible.


Eloin a écrit:
Un homme plus que souriant vint dans l'office, la moniale respondit à son salut par une inclinaison de la teste.

Lo bonjorn, messer, benvegnuts en Bordeaux !

L'Ombriesre ? Fort bien... C'est un quartier fort peu habité, actuellement, vous y serez donc au calme.


La préposée au cadastre ouvrit un tiroir et en sortit une liasse de parchemins sur lesquels estoient dessinés les différentes demeures a acquérir au seing de la cité guyennoise.

Voici jà la demeure la plus grande du quartier de l'Ombriesre, la numéro Quatre.

Vous avez ensuite les demeures numéro Une, Deux et Trois qui forment un costé de la place principale de Bordeaux. Le Palais de l'Ombrière, siesge du conseil ducal et de toutes les institutions importantes de Guyenne, se trouve face à ces demeures.

Tout près, vous trouverez la numéro Cinq, munie d'une tour datant de l'espoque ou les normands eurent pied en Guyenne, de part le mariage entre Henri II Plantageunest, roy d'Angleterre, et la duchesse Aliénor d'Aquitaine...

Enfin, la numéro Six forme l'angle duquel part la rue qui rejoint le quartier de la cathesdrale.


Elle estala les dessins devant le jeune homme, le layssant ainsi choisir.


Degaulle a écrit:
Eloin a écrit:
Lo bonjorn, messer, benvegnuts en Bordeaux !

Un peu surpris par leur patois, qui n'avait rien avoir avec celui du Berry, Degaulle eut peur que la langue devienne un obstacle.
Mais, après quelques minutes d'écoute, il comprit l'essentiel ou, plutôt le devina.

Il remarqua, cependant, que les natifs de Bordeaux ne prononçait point les "r", contrairement aux Berrichons.
Il regarda, minutieusement, les dessins proposés par la dame chargée de l'office.


Je prendrais bien la numéro quatre ; elle est ravissante.


Eloin a écrit:
Elle ne put retenir un sourire en oyant le choix du nouveau bordelais, tant la demeure retenue estoit imposante.

C'est là une grande maisonnée que vous vous apprestez à acquérir, messer, nul doubte qu'il vous faudra un ou deux domestiques pour la garder le plus propre possible, et vaquer aux tasches courantes.

Les pièces sont grandes et bien éclairées maugré les petites ouvertures, vous pourrez aisément les aménager à vostre guise, il n'y a guère que la cuisine qui ne souffrirait point d'estre déplacée...

Puys-je savoir le mestier que vous exercez et vostre statut*, afin d'emplir correctement le cadastre ?


[hrp]* Statut = Niveau IG[/hrp]


Degaulle a écrit:
Degaulle sourit à son tour.
Il est vrai que son choix prêtait aux rires, mais il fallait envisager l'avenir.


Je suis Degaulle, et bléïculteur, dit-il, avec une bonne humeur complice. Et, pour le moment, je suis étudiant [niveau 3].


Eloin a écrit:
Elle lesve un sourcil en oyant sa response, sa curiosité éveillée.

Oh ! Je suys également érudite, depuys peu certes. J'estudie la théologie, et ensuite la médecine. Et vous-mesme, quels enseignements suivez-vous ?

Et, en attendant d'entendre à nouveau la voix du nouveau bordelais, elle inscrivit son nom sur le parchemin, et sortit un trousseau de clefs du tiroir du bas.


Dernière édition par jeankerner le Dim 11 Juil - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeankerner



Messages : 31
Date d'inscription : 07/07/2010
Localisation : Aide-archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptyDim 11 Juil - 7:59

Jeankerner a écrit:
Cela faisait plusieurs jours que Jean passait devant l'Office du Cadastre sans entrer. Il savait qu'il lui faudrait s'y rendre, mais ne voulant précipiter, il attendait patiemment d'avoir d'abord un champ et d'avoir fait la demande auprès du conseiller du Duché.

C'était à présent chose faite, et c'est de bonne humeur qu'il franchi enfin la porte tant espérée.


Adiou Dona Eloin !! entonna t-il avec un grand sourire.

Veuillez excuser l'intrusion d'un gus, mais je souhaiterai prendre maisonnée dans Bordeaux.

Voyant qu'elle était en discussion avec un autre sénor, il prit une chaise et attendit tranquillement, sans se départir d'un sourire, et chantant intérieurement une chanson grivoise...


Eloin a écrit:
Le sénher semblant se perdre dans ses pensées, elle songea a emestre un discret toussotement pour le faire revenir a luy, mais une nouvelle arrivée l'en empescha.

Elle salua le visiteur d'une inclinaison de la teste, et s'occupa aussitost de sa demande, layssant ainsi le loisir a DeGaulle de reprendre ses esprits.


Adiou, messer, benvegnuts en Bordeaux ! Vous estes tout excusé, je préfères amplement recevoir la visite des nouveaux bordelais souhaictant s'installer en nostre cité plutost que de voir les demeures libres estre sauvagement investies !

Adoncques, est-il un quartier qui a obtenu vostre préférence ?


Jeankerner a écrit:
En écoutant la dona l'accueillir, Jean ne put réprimer un écarquillement d'yeux. Elle employait un langage fin et recherché. Il avait du paraitre bien rustre en lui tenant trois mots de patois...

Dona, je dois vous admettre que le numéro 5 du quartier de Bacalan semble bien me plaire, d'extérieur.

Mais comment est-ce à l'intérieur ? Et est-il possible d'y faire quelques aménagements ultérieurs ?


Eloin a écrit:
La veufve se rencogna dans son siesge, posant ses bras sur les accoudoirs.

Quels amesnagements escomptez-vous entreprendre en l'intérieur de vostre future demeure, messer ? En le sachant, je serais mieux a mesme de vous conseiller, car toutes les demeures ne se prestent point aux travaux...


Pandacool a écrit:
Panda franchit la porte du cadastre accompagné de Phyladelphia.
Il sourit en voyant Dame Eluin affairée, comme à son accoutumée, à rechercher pour chacun le logement qui lui convenait.


"Boudiou Dame, que de nouveaux arrivants. J'en suis bien heureux car cela prouve que Bordeaux reprend vie.
Pour ma part, après un séjour à Sarlat, je suis revenu m'installer ici et dame Phyladelphia est venue me rejoindre.

Nous comptons participer activement à la vie bordelaise donc....
ah ce que je vais vous demander n'est guère facile, mais je sais que vous avez des merveilles de disponible. Je me suis premené hier et en ai aperçu plusieurs.

Notre préférence va pour le quartier des chartrons qui est encore peu occupé. Mon amie adore une belle vue sur le lac et nous aimerions avoir un grand terrain, non seulement pour avoir un beau jardin mais parce que nous nous destinons à l'élevage dont bordeaux a tant besoin!

Je continuerai à occuper mon bureau en ville, qui communique chez Ralas et avec qui j'ai continué à avoir de réels liens d'amitié. Car là se trouve ma cave et je reprendrai cette adresse pour finaliser la Grande Confrérie des vins de Bordeaux.


Il se reprit un instant
" Tout cela serait simple si je ne souhaitais pas également ne pas être trop éloigné du Quartier de la Bourse. Dame Evy, notre nouveau maire, a fait appel à moi pour l'aider dans sa tâche et la proximité et l'observation du marché me parait indispensable pour être efficace.
Je me suis promené hier et ai vu une vaste demeure qui correspondrait bien à nos besoins. Je crois que c'est le numéro 23.
Qu'en pensez-vous?


Phyladelphia a écrit:
Phyla un peu en arriere regarde le plan de la ville par dessus l'épaule de Panda
Elle lui serra la main doucement de contentement...


Jeankerner a écrit:
Jean allait répondre à la Dona Eloin, quand personnes entrèrent dans l'office et parlèrent directement à la Dona...

Jean se dit pour lui-même :
Ce doit être des nobliaux pour ne pas attendre...

Voulant faire bonne figure, lui le gus, Jean décida de se mettre dans un coin, et patienta que les nobliaux aient terminé avec la Dona...


Pandacool a écrit:
" Oh excusez-moi, messire, mais je suis un ancien bordelais heureux de revenir au pays et ému de revoir dame Eluin.
Vous êtiez avant nous! "


Eloin a écrit:
Son visiteur n'eut point le temps de luy confier sa response que la porte s'ouvrit sur de nouveaux entrants, et elle salua d'une inclinaison de la teste celuy qui fut le compagnon de Ralas, par le passé.

Adiou, messer, heureuse de voir que vous estes revenu vous establir en nostre cité !

La ville accueille actuellement de nouveaux habitants, de faict, cela permet de combler le vide layssé par ceux qui sont partis, ou que le Très-Hault rappela récemment a Luy...


Un aultre salut fut adressé à la jeune fille l'accompagnant, et elle manqua hausser un sourcil en oyant le sénher Pandacool exprimer sa requeste sans plus se soucier de la présence du sénher Jean.

Elle s'apprestoit à luy signifier qu'elle avoit jà un interlocuteur pour l'instant, mais il se rendit luy-mesme compte de son erreur, ce qui tira un mince sourire à la diaconesse.


Prenez place sur ces siesges, je suys a vous dans peu de temps. Sachez cependant que tous les champs cultivés se trouvent hors les murs de Bordeaux, il est donc impossible de cultiver son blé ou son maïs dans la cour de sa demeure, sauf si ce ne sont que quelques pieds destinés a une culture personnelle.

Nostre ville estant cerclée de murailles fort utiles a sa protection contre les assaults de toute sorte, il n'y a donc plus la place nécessaire pour installer de tels espaces de verdure que sont les champs et aultres prés !

Cependant, des portes, appelées "Poternes", furent percées a intervalles resguliers dans l'épaisseur des remparts, ce qui permet de se rendre sur son terrain sans avoir a passer les grandes portes de la cité...


Puys elle reporta son attention sur le jeune homme resté silencieux durant ceste intrusion, l'encourageant d'un sourire avenant à s'exprimer. Je vous escoute, Jean !


Jeankerner a écrit:
Jean ne put s'empecher de rire devant la réponse du Sener...

Nobliaux peut-être, mais galants et respectables sans nul doute...
Sener et Dona, je suis votre serviteur...


Jean s'inclina devant le Sener et la Dona, puis se retourna vers Dona Eloin...

Donc dona Eloin. Pour l'instant, mes besoins ne sont pas extraodinaires : une chambrée pour dormir, un salon pour recevoir, et des combles pour entreposer.
Pour les aménagements, je ne sais pas encore. Je sais juste qu'un jour il me faudra choisir un métier, et qu'il me faudra donc installer mon bureau et mon atelier. C'est pour cela que je parlais d'aménagement. Et il est vrai que je ne souhaite pas vraiment déménager pour prendre maisonnée plus grande. Une fois installé, je compte bien rester.

Qu'en pensez-vous Dona Eloin ?


Eloin a écrit:
Ma foy, le précédent résident de la dicte demeure fut un tisserand du nom d'Axe, il installa donc son atelier et sa boutique a hauteur de rue, le sous-sol faisant office d'entrepost pour ses marchandises, l'estage estant affecté aux pieces de vie.

Il est fort possible également, que vous y trouviez des meubles et du linge, tel que des draps et aultres chiffons, restés en la demeure depuys le trépas des précédents propriétaires, si le sénher Axe ne les a point emportés avec luy en desmesnageant de Bordeaux...


Elle n'avoit point eu le temps ni l'occasion de revisiter la demeure, depuys le départ du tisserand, aussi laisserait-elle la surprise à son prochain habitant.

Notez que ceste maison se trouve juste devant une poterne, vous aurez donc simplement a traverser la cour d'iceste demeure pour sortir de la ville, et ainsi rejoindre vostre champ sans avoir a trop marcher...


Jeankerner a écrit:
Jean Kerner fut ravi des réponse de la Dona Eloin.

Eloin a écrit:
Ma foy, le précédent résident de la dicte demeure fut un tisserand du nom d'Axe, il installa donc son atelier et sa boutique a hauteur de rue, le sous-sol faisant office d'entrepost pour ses marchandises, l'estage estant affecté aux pieces de vie.

Ainsi, il n'aurait même pas de travaux à y effectuer. Peut-être simplement quelques aménagements. Que demander de plus ?

Eloin a écrit:
Il est fort possible également, que vous y trouviez des meubles et du linge, tel que des draps et aultres chiffons, restés en la demeure depuys le trépas des précédents propriétaires, si le sénher Axe ne les a point emportés avec luy en desmesnageant de Bordeaux...

De mieux en mieux... Jean n'hésita pas une seconde :

Je la prends Dona Eloin. Cela me semble parfait.
Pourriez juste me faire transmettre les clefs du lieu à mon ancienne bicoque ? J'y habite encore en attendant. Et puis cela vous permettra de vous occuper des deux personnes qui ont plus qu'attendu...
Merci pour votre patience et votre dévouement Dona Eloin. Je suis votre débiteur.


Puis, Jean s'inclina repectueusement devant Dona Eloin, et également devant les deux autres personnes qui attendaient depuis trop longtemps déjà...

Merci à vous d'avoir patienté autant de temps. Si un jour je peux vous rendre service, n'hésitez pas, ce sera avec plaisir...

Enfin, Jean parti, l'oeil frisouillant de plaisir, le sourire au coins des lèvres, et toujours la même chanson paillarde dans la tête (c'est qu'elle est tenace cette ritournelle)...


Pandacool a écrit:
Panda se leva et remercia ce Messire bien courtois qui semblait satisfait de sa visite et lui souhaita un bon aménagement dans sa nouvelle demeure. Il fit signe à Phyladelphia qui se tenait en retrait, lui fit signe de s'approcher et lui prit la main pour la rassurer.
Il s"adressa à Dame Eloin:

"Je connais, dame, votre discernement et votre don à attribuer à chacun le logement qui lui convient, en fonction de son activité et de son métier.
Pour orienter votre choix, je voudrais simplement vous dire que mon amie ici présnt souhaiterait une batisse assez grande avec vue arriète sur le lac ou une autre étendue d'eau. Nous aimetions un jardin assez grand pour nous reposer car nous prévoyons une vie active.
Par ailleurs si nos champs et ferme sont un peu en dehors des murailles de la ville, cela ne nous dérangera pas.
Phyla envisage un champ de maÏs et moi-même un élevage. J'ai aperçu un beau corps de ferme abandonné et avec quelques aménagements pourrions certainement l'adapter à nos deux métiers et le transformer en un outil efficace.
Qu'en pensez-vous?"


Il lui fit son plus beau sourire et attendit sa réponse.


Phyladelphia a écrit:
Phyla ecoutait les paroles de Panda
Il savait toujours quoi dire et était courtois alors qu'elle était surement bien plus direct
Elle lui sourit et serra doucement la main qui enlassait la sienne


Pandacool a écrit:
Voilà une semaine que Panda et Phyla se rendaient au cadastre en espérant une réponse de Dame Eloin.
C'est qu'en une semaine, il s'en passe des choses!
Il revint ce mardi et apporta de nombreux documents.


"Bonjour Dame, je dois vous dire avoir acheté l'élevage de cochons de notre ancien maire Benedict. Il était parfaitement tenu et bien situé.
Il a d'ailleurs à proximité immédiate un champ de maïs qui nous sera bien utile pour nourrir nos cochons.
L'endroit est spacieux et nous convient très bien.

Pour mémoire voici l'emplacement.

(28 octobre 1457 à nos jours) 426823Corps_de_ferme

Pour notre domaine, nous vous réiterons notre demande antérieure." Elle est un peu retirée donc j'en ai apporté un descriptif également


(28 octobre 1457 à nos jours) 822950Maison_avant


Eloin a écrit:
La préposée au cadastre vict revenir le couple entrevu quelques jours plus tost, et posa son regard sur l'esquisse fournie par le caviste, après les avoir salués.

D'un geste elle les invita a prendre place sur une chaise, et saisit le parchemin rescapitulatif des demeures occupées de la cité bordelaise.


Je suys heureuse de constater que vous avez trouvé vostre bonheur, messer. Mes excuses pour le peu d'aide que je vous ais fourni, mais je ne connois que fort peu les demeures qui se peuvent trouver hors les murs de Bordeaux, qui plus est lorsque ce sont des fermes inoccupées.

La ferme serait donc vostre lieu de résidence, entouré de vos champs respectifs et des enclos de vostre élevage porcin...

Pour la seconde propriété, se trouve-t-elle dans les murs de Bordeaux ? Et... Serait-ce la que vostre cave trouverait son enseigne ?


Le silence, de nouveau, pour permettre au bordelais de luy apporter ses explications.
La moniale nota que la compagne de Pandacool ne sembloit guesre encline a s'exprimer par elle-mesme, presferant laysser son amy expliquer leur souhaict commun.


Pandacool a écrit:
"¨Je dois m'être mal exprimé. Ce beau corps de ferme que nous avons racheté à l'ancien maire n'était nullement abandonnée mais au contraire en pleine exploitation par l'ancien maire. Elle contenait d'ailleurs 3 jeunes cochons lorsque nous l'avons acquise. Elle est entourée d'un champ de maïs que mon amie Phyladelphia envisage d'acheter très bientôt. Ce champ nous aidera d'ailleurs à nourrir correctement nos cochons.
Il n'y a guère de logement dans cette ferme, par contre elle est vaste et nous permettra, après quelques aménagements, d'y installer d'autres métiers. Elle nous convient parfaitement bien."
"Comme demeure, nous avons trouvé cette belle demeure, un peu éloignée, mais très calme dans le quartier des Charrons. Elle est située dans les murs de la ville mais la vue arrière est superbe. Un vallon dissimule les murs de la ville qui nous séparent du lac et on se croirait en pleine nature.
Elle est grande, ce qui plait énormément à Dame Phyladelphia.
Pour mon métier de caviste et mes autres activités à Bordeaux, Dame Ralas continue à me donner accès au bureau que j'ai installé à son adresse et sous lequel se trouve une cave modèle, déjà bien réputée dans le Duché.
La proximité du Centre, du marché et du Conseil Municipal en fait un complément idéal à notre activité un peu éloignée."


Eloin a écrit:
L'ancien maire... Eloin retint le sourire ironique qui luy estoit venu aux lesvres a ceste mention.

L'ancien maire, qui se présenta en sauveur d'une mairie soit-disant mise a mal par le mandat du sénher Benedict ; pour finir par fuir la capitale sitost son dernier mandat accompli. Au cours duquel, d'ailleurs, il en estoit arrivé au point de mander au duché une exonesration des impost pour le moys en cours.
Et tout cela sans se sentir coupable une seconde, allant mesme jusqu'à reporter ses torts sur celuy qui le précéda au poste de guide temporel de Bordeaux ! Eloin n'avoit point pour habitude d'accuser quiconque sans preuves, mais le despart du baron gascon fut si prompt que les rumeurs avoient certainement du courir sur la raison de ce départ en trombe d'une ville qu'il disoit chérir autant que son espouse.


J'ignoroys que ceste ferme fut la demeure de messer Kadfael, puisque je n'ai jamais eu la visite d'iceluy en mon office... On raconte qu'il a quitté Bordeaux pour s'establir en la cité voisine de Blaye, savez-vous si cela est vray, ou si ce ne sont que de vils racontars ?

Layssant le temps au caviste de respondre, elle sortit un fin mais long estui de bois verni du tiroir, en extirpa une plume soigneusement taillée, qu'elle posa sur la table, a costé du parchemin rescapitulant les demeures occupées ou non de la capitale du duché de Guyenne.

Ce corps de ferme possède-t-il un nom, comme la plupart des lieux dicts de campagne ? En le cas contraire, souhaictez-vous luy en attribuer un, ou un simple numéro suffira ?

Et pour ce qui est de la demeure sise en le quartier des Chartrons, vous me disiez tantost qu'elle porte le numesro vingt-trois, c'est bien cela ?


Pandacool a écrit:
¨" Oui dame, 23 est le numéro que j'ai vu à l'entrée de la propriété.

Mais en ce qui concerne la ferme, celle que j'ai achetée n'appartenait pas au maire Kadfaël, qui a effectivement quitté la ville assez brusquement, mais il s'agit de l'élevage de cochons qui appartenait au Sieur Benedict, ancien maire également, actuellement chef du Port, mais qui semble lui aussi vouloir quitter la ville. S'il s'agit d'un lieu dit, pouvez-vous m'en donner le nom car je n'ai pas aperçu de voisins et n'ai pu me renseigner. "


Eloin a écrit:
La plume plongea dans l'encrier et trempa un court instant dans le liquide aussi noir que les plumes d'un corbeau, avant d'estre quelque peu tapoté contre le bord du récipient pour esviter les tasches sur le veslin.

Eloin s'appliqua a la resdaction d'une courte mais précise ligne dans la partie contenant les habitants du quartier des Chartrons. Elle reposa ensuite sa plume, souffla sur le parchemin pour que l'encre soit sesche plus prestement, et releva la teste vers Pandacool.


Mes excuses pour ceste confusion, je pensois que vous parliez du sénher Kadfael... Ceste maison n'a, a ma cognoissance du moins, point de nom particulier, aussi vous avez tout loisir pour la baptiser d'un nom de lieu-dit a vostre convenance...

Elle se tourna ensuite vers la jeune femme, restée silencieuse tout le temps de leur entretien.

Cela vous convient-il, donaisela ?


Phyladelphia a écrit:
Phyla sourit à Dame Eloin et d'un signe de tete confirma son contentement...

Oui Dame Eloin, bien que je sois d'origine trés modeste et que je prefèrerait presque vivre dans la ferme...
J'ai promis à messire Panda d'apprendre à vivre dans une grande demeure
Et elle me plais beaucoup, je vous remercie


Puis elle ce tourna vers Panda et lui sourit tendrement


Aldebarand a écrit:
Aldébarand rentra tranquillement au cadastre et sourit en voyant Dame Eloin
Bonjour Dame,
juste pour vous dire que notre demeure au quartier de la Bourse sera libre d'ici deux à trois jours....
Pour vous remercier aussi de votre accueil lorsque nous fûmes arrivés moi et Aenor.

En esprérant vous revoir et restant votre débiteur.


Aldébarand s'inclina et salua la Grande Dame qui était Eloin.


Eloin a écrit:
Eloin sourit a l'homme qui se présenta a elle. Elle ne l'avoit plus vu depuys longtemps en la capitale, bien que certains bruits dans la demeure voisine de la sienne attestoient de la présence fréquente du forgeron et de sa compagne.

Lo bonjorn ! J'en prends bonne note, messer. Je serais également fort heureuse de vous revoir, si l'occasion se présente.

Puys-je vous mander pour quelle ville vous souhaictez quitter Bordeaux ?


Aldebarand a écrit:
Loin sera ma réponse Dame et je pense qu'elle vous suffira, avec tout le respect que je vous dois.....
Aldébarand s'incline et salue la Dame.


Eloin a écrit:
"Loin"...

*Encore un qui quitte Bordeaux a cause de certains personnages envahissants et se croyant tout permis !* Songea la moniale en silence, lorsque l'homme luy apporta sa response.

Elle ne put que hocher la teste et luy souhaicter bon voyage, ne trouvant rien a ajouter a pareille riposte.


Jacquescoeur2 a écrit:
Jacquescoeur2 se rendit au bureau du cadastre de Bordeaux, apres avoir
fait le tour des quartiers.

Il aimait bien le quartier du Port de la Lune, et trouva que le 19 du Quartier
de la Lune serait idéal pour l'enplacement de son moulin.


Bonjour dame Eloin

J'aimerais avoir le 19 Quartier de la Lune pour y installer mon moulin.


Jacques regardait par la fenêtre en attendant la réponse de sa demande.


Eloin a écrit:
Eloin salua le jeune homme qui vint luy rendre visite, luy désignant un siège pour qu'il puysse s'installer a son aise.

Bonjorn messer ! Benvegnuts en Bordeaux !

Elle presta une oreille attentive a la demande de Jacquescoeur2, avant de hocher la teste.

Excellent choix que le vostre, messer, d'autant que nostre ville est en manque de meuniers ! Je suys moy-mesme boulangesre, et rares sont les jours ou je puys trouver de la farine sur le marché...

La moniale se tut un bref instant, le temps pour elle de se saisir d'une pile de parchemins reliés, faisant office de registre des demeures occupées en la capitale.

Messer Jacquescoeur2, meunier de son état, donc... Cultivez-vous un champ en sus de ce mestier ? Serez-vous le seul occupant d'iceste demeure ?


Jacquescoeur2 a écrit:
Jacques se tourna et en s'inclinant salua la dame, il s'installa confortablement sûr le siège que la dame lui avait lui montra.

Merci dame, j'avait justement remarqué que le marché de la Capitale manquait fréquament de farine, ce qui orienta mon choix en tant qu'artisant.

Quelques peut timide, il baissa les yeux.

Non je n'ai point de champ pour l'instant, mais cela ne devrais pas tarder.
Étant encore célibataire je prévoit habiter seule cette demeure.


Il releva les yeux, regarda la dame noter les déclarations.


Eloin a écrit:
La moniale hocha la teste, trempa sa plume dans l'encrier, et compléta la ligne correspondant a la demeure qui aurait, désormais, un résident.

Puys elle ouvrit un tiroir, en tira un jeu de clefs, et le tendit au jeune homme.


Voici les clefs de vostre demeure, messer. La plus grosse ouvre la porte principale, celle d'apparence cruciforme verrouille la porte donnant sur l'arriesre-cour, et la plus petite est la clef de la cave, ou vous pourrez entreposer les marchandises et aultres outils nécessaires à vostre activité.

Elle resta un instant silencieuse, puys ajouta.

Si vous hésitez sur le type de culture a entreprendre en vostre futur champ, je vous conseille d'aller trouver Messire_Ispica, l'adjoint au maire de Bordeaux. M'est avis qu'il saura vous conseiller en fonction de vos souhaicts, et des besoins de nostre ville.

J'oubliais ! Si vous avez une quelconque question portant sur la religion, venez m'en parler. L'abbesse et guide spirituel de Bordeaux que je suys sera heureuse de vous respondre !


Enfin elle se tut, le layssant prendre congé et rejoindre sa nouvelle maison.


Jacquescoeur2 a écrit:
Le vieux meunier souria a la moniale qui lui tendait le trousseau de clefs, il les pris
et nota l'utilisation sur chaque clef afin de ne point oublier leurs usages.


Je vous remerci pour votre pronptitude a gérer ce cadastre, je vous tienderez au
courant lorsque j'aurai obtenu mon champ, afin de trouver un emplacement tout près
du moulin si possible.

Merci pour vos bons conseils, au besoin je ferai appel au sire Ispica pour le genre de culture ou d'élevage dont la Capitale nécessite.

Je n'hésiterai pas a faire appel a vous sur la question religieuse, au plaisir de vous rencontrez a la basilique.


Jacques s'inclina respectueusement devant la moniale et pris le chemin du 19 Port de la Lune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin

Messages : 281
Date d'inscription : 26/06/2010
Localisation : Archiviste de la Halle de Bordeaux

(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptySam 15 Jan - 16:06

Pandacool a écrit:
Panda passa devant le cadastre et fut frappé de voir ces magnifiques bureaux toujours fermés.
Il regrettait le temps où Dame Eloin recevait tous les nouveaux habitants et leur trouvait un logement approprié.
Il se dit qu'il était temps de remettre ce service municipal en fonction.

En continuant sa route, il se demandait qui pourrait reprendre cette responsabilité... après un moment, il sourit ^^

Mais bien sûr!

Une belle surprise en vue pour les bordelais!

Ralas a écrit:
Ralas avait beaucoup travaillé pendant sa retraite au Monastère et par ce froid matin d'hiver elle entra dans le bureau du cadastre.

Après avoir fait le ménage de toute cette poussière accumulée depuis des mois, elle posa son lourd dossier sur le bureau et l'ouvrit puis alla afficher un message.


[rp]
Bordelaises, Bordelais, notre Maire Messire Pandacool a pensé à moi pour m'occuper du Cadastre de Bordeaux.

J'ai trouvé un plan datant de 1430 qui va m'aider pour vous proposer d'installer votre maison au sein de la ville ou dans les quartiers environnants si vous avez l'intention d'installer votre culture près de votre demeure.

Je vais très prochainement vous indiquer les rues de chaque quartier libres après avoir actualisé les demeures des habitants actuels.


[/rp]

Ralas a écrit:
Ralas avait travaillé toute la matinée à ce nouveau plan de Bordeaux il lui restait des choses à peaufiner mais elle pouvait déjà l'afficher ainsi que les noms des rues.
Citation :

(28 octobre 1457 à nos jours) 246272Planpourhalledernireversionredimensionn


Noms des rues pour chaque quartier

Quartier 1 :
Quartier St André :

N° 4 : Fanch. - Berger, Charpentier, érudit

Rue des Trois Conils :

Rue de la Mercy :

Rue Ste Eutrope :

Rue des Remparts : N°4 Hôtel particulier de la Duchesse Elianor_de_vergy

N°6 Echoppe de tisserande de la Duchesse Elianor_de_vergy


Rue du Château du Hâ :

La cathédrale St André (voir)

L'Archevêché (voir)

Le Fort du Hâ : (voir)
- Bureau de l'Ost



Quartier du Marché :

Le Marché (voir)

Impasse rue Neuve : N° 4 Ralas - blé, tisserande, érudite
N° 5 : Cedrick16


Rue du Loup :

Rue Neuve : N° 8 "Les doigts de Pénélope" Ralas - tisserande

Impasse St Projet :

Place du Marché : N° 4 : Evy

La Mairie

Bureau du Tribun

Bureau du douanier

Bureau de la Police

Bureau des archives de la ville


La place de Sainte-Colombe :

Rue Hernandez : N° 34 "Aux délices d'Héléna"


Quartier St Pierre :

N° 6 : Brixius - forgeron, éleveur de vaches, médicastre, herboriste & Fredegonde – meunière et a un champ en potager, Dame Mime, la gouvernante - PNJ
[*] Office Médical
[*] Herboristerie "La Bulle de Savon"
[*] l'échoppe d'apothicaire

N° 12 : "La Pomme de Douche", Estuves, Bains Publics possédés par mestrè Brixius

N° 23 : Ecole de Bordeaux - gérée par dauna Fredegonde


Le Grand Théâtre (voir)

Rue des Argentiers :

Rue des Truffets :

Rue Poitevine :

Rue St Rémi :


Château Trompette : (château militaire) (voir)

Rue du Chapeau Rouge :


Quartier de l'Ombrière :

Château de l'Ombrière (Palais ducal) (voir)

Le Port de la Lune (voir)


Sur le Peugue :

Le Lavoir (voir)


Quartier 2 :
Quartier St Seurin :

Rue Judaïque :

Rue de Ségaliers :

Rue du Palais Gallien :

Le Palais Gallien (ruines d'une arène romaine) (voir)


Quartier 3 :
Quartier St Bruno, Quartier St Victor :

Rue du Mirail :

Rue Ste Eulalie (rue des maîtres-maçons) :

Rue Tombe l’Oli (rue des marchands d'huile) :

Rue des fossés des Tanneurs (rue des tanneurs) :

Rue de Bayonne (rue d les charpentiers de haute futaye) :


Quartier 4 :
Quartier des Capucins :

Rue des Douves :


Quartier St Michel :

N° 4 : Messire_ispica

La basilique St Michel (voir)

Le cimetière (voir)

Rue des Cordeliers :

Rue des Vignes : N° 7 Maison et échoppe de boulanger de Julien - blé, boulanger

Rue du Muguet :

Rue du Puits Descazeaux :

Rue du soleil :

Port de la Lune : N° 8 chez Viviemoi et Arnaudix,
A " l'Enclume et au Marteau", la petite Forge, la nouvelle échoppe de Vivie


Rue Carpenteyre (rue des charpentiers) :

Rue de la Fusterie (rue des tonneliers) :

Rue de la Rousselle (sécheries de poissons) :

Quai des Salinières (entrepôts de sel) :

Rue des Faures (rue des forgerons et Armuriers) :


Quartier Ste Croix :

Rue des Bouviers (rue des bouviers, cordonnier, cordeliers) :

Rue des Fours :

Quai Ste Croix :

Rue Ste Croix :


Quartiers avoisinants :
Quartier les Chartrons :

N° 3 "Le Moulin des Chartrons" Narvath - meunier,
& Kateyll – Bouchère et cultivatrice de blé, leur fille Jade et leur fils Loris.

Rue des Rétaillons : N° 23 Demeure de Pandacool
N° 25 Ferme de Pandacool

Rue de la Pomme d'Or :

Rue Nôtre-Dame :

Rue Rose :


Quartier Bacalan :

Quai de Bacalan :

Rue de la Faïencerie :

Rue L'Hoste-Clos :


Le Lac :

L'Auberge : Auberge du Lac Tenue par Hortense et Vidin

Route de la colline :



[rp]
Bordelaises, Bordelais, nouveaux arrivants ou ceux qui n'ont pas encore de maison, venez me voir pour choisir votre rue et voir ce que vous voulez comme demeure ou échoppe.
Pour les habitants merci de vérifier que je n'aie pas fait d'erreur et m'informer dès qu'il y a un changement dans votre statut.


[/rp]


Ralas a écrit:
Ralas ajouta sur le panneau.

[rp]
La gestion du cadastre est assez compliquée aussi, je demande à chacun qu'il vienne me voir au bureau avant de s'installer. Merci à Tous.

[/rp]

Elianor_de_vergy a écrit:
La petite duchesse avait reçu le matin même une missive de dame Ralas. Une nouvelle missive plus exactement, qui lui rappela qu'elle avait totalement omis de donner suite à la première. Honte sur elle!

Alors qu'elle s'apprêtait à saisir sa plume pour, cette fois, répondre sans tarder, un regard par la fenêtre lui fit changer d'avis. Le temps était beau en cette journée de janvier, froid mais ensoleillé. Le temps idéal pour une petite promenade dans les rues de Bordeaux.

Bien emmitouflée dans sa cape fourrée de petit gris, escortée à distance respectueuse par deux solides gaillards portant livrée à ses couleurs, c'est une poupée aux joues rosies par le froid qui se présenta au bureau du cadastre.


Le bon jour! Dame Ralas est-elle présente?

Ralas a écrit:
Ralas, après avoir entendu toquer à la porte de son bureau, alla ouvrit.

Elle trouva sur le pas de la porte une très jolie personne qu'elle ne connaissait pas, habillée chaudement de vêtements de très belle facture.


Bonjour et bienvenue ! Je suis Dame Ralas en personne. Lui dit-elle avec un grand sourire.

Que puis-je pour vous ? Mais entrez donc, il fait si froid dehors.

Ralas s'écarta pour la laisser entrer et lui offrit un siège.

Elianor_de_vergy a écrit:
La poupée ne se le fit pas dire deux fois. Le temps était certes beau mais l'on restait en hiver, et la douce chaleur qui émanait de la pièce était bien attirante!

La duqueseta inclina la tête pour saluer la dame et prit place sur le siège qu'on lui offrait avant de se présenter à son tour.


Heureuse de vous rencontrer ma dame. Je suis la duchesse Elianor de Vergy. Vous m'aviez écrit à propos de la mise à jour du cadastre de la ville et j'ai, j'en suis d'ailleurs confuse, totalement oublié de vous répondre! Alors je suis venue vous trouver directement, cela m'a paru plus sympathique que de communiquer par missive alors que nous sommes dans la même ville !

Vous vouliez me parler de l'emplacement de mon hostel, c'est bien cela?

Ombres a écrit:
Bonjour
je pense qu'il est grand temps que j'ai une demeure à bordeaux.

Ralas a écrit:
Ralas était ravie d'avoir de la visite, car il était important que chacun se plaise dans son quartier et dans sa demeure.

Bonjour Duchesse, ravie de faire votre connaissance.
Bonjour Ombres, prenez aussi place dans un fauteuil.


Ralas prit le plan du cadastre et l'ouvrit sur le bureau devant ses deux visiteuses.

Montrez-moi, s'il vous plait, Duchesse Elianor, où se trouve votre hostel sur le plan pour que je le note rapidement.

Et vous, Ombres dans quel quartier aimeriez habiter et quel genre de demeure désirez-vous ?

Ombres a écrit:
J'aimerais habiter dans le quartier les Chartrons, j'aimerais une grande demeure avec des jardins mais aussi une petite herboristerie.

Ralas a écrit:
Ralas posa son doigt sur le Quartier des Chartrons et chercha les gravures qu'elle avait pour ce quartier.

Oui, Ombres vous avez raison de vouloir le quartier des Chartrons pour avoir une grande demeure avec un jardin, là-bas c'est encore un peu la campagne. Dans Bordeaux on ne trouve que des maisons avec des jardins intérieurs.

Ralas tria quelques maisons par rapport aux choix que Dame Ombres venait de lui dire.

J'ai actuellement, trois belles demeures où vous pouvez faire une herboristerie dans les dépendances. Elles ont toutes les trois des très grands jardins qui vous donneront de magnifiques possibilités pour les fleurir.

Ralas les lui montra les unes après les autres.

Voilà celle Rue de la Pomme d'Or

(28 octobre 1457 à nos jours) 5367994ruedelaPommedOr

La deuxième est Rue Nôtre-Dame

(28 octobre 1457 à nos jours) 36370525rueNtreDame

Et la dernière est Rue Rose

(28 octobre 1457 à nos jours) 7483187rueRose

Mais, si vous préférez, je peux vous trouver une échoppe dans une rue commerçante de Bordeaux pour votre herboristerie, c'est à vous de me dire.

Elianor_de_vergy a écrit:
La petite duchesse se pencha sur le plan. Elle ne fut guère longue à trouver la cathédrale près de laquelle sa demeure était située. Remontant quelque peu le doigt, elle vint l'appuyer sur un point voisin de l'édifice religieux.

Mon hôtel particulier se trouve juste là, rue des Remparts. Je possède également l'échoppe adjacente, dans laquelle se trouve l'atelier de tisserandes dont je suis propriétaire.

Ralas a écrit:
Ralas prit une plume et ajouta sur le plan, l'hôtel et l'échoppe de la duchesse Elianor.

Voilà, votre hôtel et au N°4 et votre échoppe au N°6 de la rue des Remparts.
Vraiment, je vous remercie beaucoup d'être venue jusqu'à mon bureau et sachez que votre visite sera toujours la bienvenue.


Elle accompagna ses paroles d'un grand sourire.

Et vous, Ombres ? Avez-vous choisi une demeure ?

Julien. a écrit:
Julien, un homme devenu peu citoyen bordelais, n'avait pas encore acquis une maison en ville. Il alla donc trouver le bureau du cadastre pour demandait une maison. Après avoir longuement réfléchit sur la carte de Bordeaux, il entra dans le bureau et salua les personnes présentes. Il n'oublia pas cependant de se présenter avant.

Bonjour jeunes gens,
Je me nomme Julien et je suis un nouveau habitant de Bordeaux, j'aimerai acquérir une maison à la Rue des Vignes si possible. Seulement une échoppe et une boulangerie car je pense acquérir une boulangerie dans les jours qui suivent. Si cela est bien sûr possible.


Il attendait une réponse en espérant que sa demande soit favorable.

Samsanina a écrit:
Cadastre égal maison,c'est bien connu.Et cultivatrice de bêtise égal Sam,c'est obligatoire.La voilà donc qui arrive au cadastre et entre:

Bonjour amis du jour,amis de toujours!Tiens,bonjour Julien!Tu es là depuis longtemps?Je vais attendre mon tour alors...

Souriante,la vagabonde attendit sagement son tour.

Ralas a écrit:
Ralas salua les deux nouveaux arrivants et leur proposa de s'asseoir.

Je suis Ralas responsable du cadastre.
Rue des Vignes, dites-vous. Regardons...

Elle déroula le parchemin sur lequel était dessiné le plan et posa son doigt sur la rue des Vignes.

Voilà, c'est là ! Dans la Quartier St Michel, quartier très commerçant.

Messire Julien, désirez-vous une maison qui, plus tard, pourra avoir votre boulangerie au rez-de-chaussée ou désirez-vous deux maisons séparées ? Et avez-vous fait un dessin pour me donnez une idée de votre désir ou voulez-vous que je vous montre quelques gravures que j'ai des maisons de cette rue ?

En attendant la réponse, Ralas s'adressa à la jeune personne qui était entrée presque en même temps.

Et vous, Damoiselle, que désirez-vous comme maison et dans quel quartier ?

Samsanina a écrit:
Bonjour Ralas!

Moi,bah,j'ai ma maison qui est en construction,et,d'après le plan,elle devrait être situé dans le coin du Lac,sur une colline.En regardant autour du chantier de ma maison,j'ai remarquer qu'elle était assez éloignée de la bâtisse la plus proche;donc je pense pouvoir en déduire qu'elle est assez loin du "centre-ville" si je puis dire ainsi.


Et ça sourit jusqu'aux oreilles.Ne le lâchera-t-elle donc jamais son sourire?Hum...C'est pas au programme!

Julien. a écrit:
Julien salua de la tête Sam qui venait tout juste entrée dans le cadastre. Il l"écouta avec un sourire avant de répondre.

Non non, ça ne fait pas longtemps que je suis ici. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas prendre beaucoup de temps ... Enfin je crois Smile

Puis se tourne vers la dame qui a fait son interruption dans la salle. Il sourit quand elle se présenta devant lui et se dit que le service fut assez rapide à la réponse. Il était content mais quelque chose le déranger car il ne savait pas ce qu'il voulait exactement comme maison. Mais pour sa future boulangerie, il savait qu'est qu'il voulait exactement, c'était une chance car sinon, on aurait passé beaucoup plus de temps.

Bonjour,
Hé bien pour ma future échoppe, je souhaiterai le mettre au rez-de-chaussée car pour l'hiver, il ne me sera pas nécessaire d'acheter du bois pour réchauffer ma maison, le four de mon échoppe le fera assez bien je pense. Par contre, je n'ai aucune idée pour ma future batisse, proposez-moi quelques gravures et puis je verrai qu'est que je ferai Smile
J'ai oublié de vous préciser que demain (12/05/2011), j'aurai ma boulangerie ainsi qu'un champ de blé. Very Happy

Ralas a écrit:
Avant de répondre à Julien, Ralas regarda avec Damoiselle Samsanina le plan aux abords du Lac.

Je pense que c'est là, Route de la Colline, vos plus proches voisins, mais qui sont encore assez loin, seront les habitants de l'Auberge du Lac.

Et de là-haut vous allez avoir une belle vue sur le lac. Dès qu'elle sera finie vous voudrez bien me le dire ?

Pour vous Messire Julien, j'ai quelques gravures.


Ralas sortit les gravures qu'elle avait classées et dans le tas elle trouva la rue des Vignes.

Voilà je que je peux voir proposer. Maisons qui peuvent avoir une échoppe au rez-de-chaussée. J'en ai trois dans cette rue et j'espère que vous allez en trouver une qui va vous plaire.

Voilà la première :


(28 octobre 1457 à nos jours) 9007833

La deuxième :

(28 octobre 1457 à nos jours) 3778642

Et enfin, la troisième :


(28 octobre 1457 à nos jours) 8654201

Qu'en pensez-vous, Messire ?

Samsanina a écrit:
Pas de soucis Ralas!!Je reviendrais quand tout sera fini!!Mais je crois que y'en a pour un bon bout de temps.

Sur ce,je retourne la construire d'ailleurs.

Bonne journée,a peluche!


A peluche...La réplique favorite de Sam au moment de partir.Forme "abrutisée" de "A plus",soit "A+".
Et elle repars de son pas légèrement sautillant vers "sa" colline.

Kateyll a écrit:
Kate frappa à la porte du bureau, elle voulait poser une simple question à Dame Ralas

Bonjour, Ralas, j'aurais voulu savoir si il y avait moyen de savoir qui fait construire ou a fait construire un appartement sur Bordeaux. Est ce qu'ils peuvent obtenir une adresse ici ?

Elle s'installa tranquillement dans un coin, attendant une réponse .

Ralas a écrit:
Bonjour Kate ! Je t'en prie assois-toi !

Ralas lui désigna un fauteuil en face du bureau.

Là, tu me poses une question à laquelle je n'avais jamais pensé...

Ralas lui sourit.

A mon avis, il n'y que deux solutions pour le savoir. La première c'est que les personnes me le disent et la deuxième c'est que ces personnes installent leur appartement à la Halle de Bordeaux et c'est la même chose pour les hôtels.
A part ça, je ne vois aucun moyen de le savoir.

Kateyll a écrit:
Kate écouta Ralas avec attention

Je me doutais bien qu'il nous serait difficile de les connaitre, il va falloir qu'on reflechisse au moyen de les faire venir ici. Je te remercie de ta réponse Ralas

Kate continua à discuter un moment avant de partir du bureau

Pandacool a écrit:
Panda avait remarquer du monde au cadastre et entendit la question de Kate à Ralas.

Chacun peut construire une résidence secondaire à Bordeaux ou ailleurs. Comme tous les luxes, l'opération est assez onéreuse. Il en coûte au moins 500 écus pour acquérir un appartement.
Outre le prestige, le bénéfice est assez faible. Cela évite à un étranger de payer l'hôtel en capitale!
Les personnes qui font ce genre d'acquisition ne le clament habituellement pas car elles le font en général pour se retirer d'une vie active ailleurs.

Les frais d'aménagement sont parfois très importants, c'est ainsi que l'on voit régulièrement actuellement des annonces d'engagements pour un maçon affichés à la mairie. Métier hautement spécialisé, d'ailleurs!

La résidence secondaire est indiquée sur la carte d'identité du personnage (hum). Il faudrait les consulter toutes pour avoir la liste de ceux qui en font partie.

A noter aussi que la résidence secondaire n'entraine pas le statut de bordelais car ne change en rien leur domicile. Ils apparaissent d'ailleurs dans chaque recensement comme étrangers à la ville.


Panda salua ses deux amies et continua tranquillement sa route.

Pandacool a écrit:
Panda avait remarquer du monde au cadastre et entendit la question de Kate à Ralas.

Chacun peut construire une résidence secondaire à Bordeaux ou ailleurs. Comme tous les luxes, l'opération est assez onéreuse. Il en coûte au moins 500 écus pour acquérir un appartement.
Outre le prestige, le bénéfice est assez faible. Cela évite à un étranger de payer l'hôtel en capitale!
Les personnes qui font ce genre d'acquisition ne le clament habituellement pas car elles le font en général pour se retirer d'une vie active ailleurs.

Les frais d'aménagement sont parfois très importants, c'est ainsi que l'on voit régulièrement actuellement des annonces d'engagements pour un maçon affichés à la mairie. Métier hautement spécialisé, d'ailleurs!

La résidence secondaire est indiquée sur la carte d'identité du personnage (hum). Il faudrait les consulter toutes pour avoir la liste de ceux qui en font partie.

A noter aussi que la résidence secondaire n'entraine pas le statut de bordelais car ne change en rien leur domicile. Ils apparaissent d'ailleurs dans chaque recensement comme étrangers à la ville.


Panda salua ses deux amies et continua tranquillement sa route.

Ralas a écrit:
Ralas sourit à Julien et lui tendit un gros trousseau de clés.

Je pense que vous allez trouver facilement, elle fait le coin de la rue.

Elle lui dit d'une voix solennelle, mais accompagnée d'un grand sourire.


Soyez le bienvenu, Julien à Bordeaux !
Ma porte vous sera toujours ouverte et si je peux vous aider ça sera avec plaisir
.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://archivesbordeaux.forumactif.com
Invité
Invité



(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) EmptySam 26 Fév - 13:52

Alaynia a écrit:
Alaynia, après avoir parlé avec son promi adoré, se rendit au bureau du cadastre et frappa à la porte en espérant qu'elle n'arrive pas trop tard.
Elle entendit un entré et se permit d'ouvrir la porte.


Bonjour dame..Je suis Alaynia et avec mon compagnon, nous venons d'emménager dans votre ville.
Nous avons vu une maison à la lizière d'une rivière et nous souhaiterions que vous nous proposeriez les différentes adresses qui correspondent...enfin si cela est possible.

Je vous remercie infiniment.


Ralas a écrit:
Ralas vit rentrer une jolie jeune femme dont le visage était éclairé par un large sourire et qui lui expliqua le sujet de sa venue.

Bonjour Damoiselle, je suis Ralas et je vous souhaite la bienvenue à Bordeaux ainsi qu'à votre compagnon.

Elle lui rendit son sourire avec la même sympathie.

En me parlant de rivière, je pense que cette maison n'est pas très loin du lavoir ? Ou près du marché ? Dans ces deux quartiers il y a de très jolies maisons.

Le lavoir est dans le Quartier St André. Là, nous trouvons la rue des Trois Conils et le rue de la Mercy ce sont les plus proches de la rivière.
Près du marché nous avons la rue du Loup.


Ralas lui montra avec son doigt les rues sur le plan.

Avez-vous fait un dessin de cette maison ou voulez-vous la reconnaître sur les gravures que j'ai ?


Alaynia a écrit:
Alaynia salua la Dame et l'écuta avec attention. Elle fronça les sourcils car la maison qu'ils avaient vu était plutôt à l'extérieur de la ville.

Elle demanda un morceau de vieux parchemin et sortit un bout de craie de sa poche et entreprit de lui dessiner le mieux possible la maison dont elle lui parlait.


(28 octobre 1457 à nos jours) Chaumi16gris

La maison que nous avons aperçu est un peu à l'écart de la ville...
Voyez vous de laquelle je veux parler
?

La rouquine regarda la dame et lui sourit.
Elle espérait que son dessins suffise car elle n'était pas très douée dans ce domaine..
Peut être devrait elle s'entrainer...cela lui ferait une occupation...


Ralas a écrit:
Ralas regarda attentivement le dessin et comprit de suite de quelle maison il s'agissait.

Ah, d'accord ! Elle est bien plus loin que je ne l'imaginais. Il s'agit de la "Chaumière du Peugue". Peugue est le nom de la rivière, que l'on prononce péougue.

Ralas prit de l'encre bleue et traça une croix à l'endroit de la maison.

Regardez, elle est là.

Citation :
(28 octobre 1457 à nos jours) 451279Planpourhalleavecchaumire

Elle se dirigea vers le cabinet à clés et en sortit un trousseau qu'elle tendit à Alaynia.

Je vous souhaite une excellente installation à tous les deux et n'oubliez pas que je suis là si je peux vous aider.


Alaynia a écrit:
Alaynia écouta Dame Ralas et sourit lorsqu'elle lui dit avoir trouvé.
La rouquine la remercia sincèrement en prenant la clé et lui souhaita une très bonne journée.
Il était temps d'aller annoncer la nouvelle à son Tendre.


Je vous remerci Dame ! Bonne journée à vous et encore merci !


Ralas a écrit:
Ralas salua Alaynia et dès son départ, elle ajouta sur le plan que la Chaumière du Peugue était la propriété de Messire Madfly et Damoiselle Alaynia.

Madfly, Madfly... Comment connaissait-elle le nom ? C'est sa servante, Dame Bertille qui avait entendu parler de ses nouveaux arrivants à Bordeaux au lavoir et qui avait rapporté les noms à Ralas. Mais se baser seulement sur les commérages des lavandières elle espérait ne pas faire d'erreur.


Rosely a écrit:
Rosely entre dans la grande batisse du cadastre , elle revient d'une promenade pres du lac, elle rajuste ses braies remet de l'ordre dans ses cheveux et rentre dans le bureau , la porte est ouverte .
- Bonjour , je viens de faire une promenade et j'ai trouvé la maison de mes rêves, un peu délabrée mais c'est pas grave , elle se trouvre tout prés du lac, cachée par de grands arbres a deux pas du lac .
Rose reprend son souffle,
- à votre avis pourrais-je y habiter moi et ma vieille amie Froncine (PNJ)


Rival33 a écrit:
Bonjour,

Val entra dans le bureau du cadastre et laissa un petit mot :


Citation :
je reviens m'installer à Bordeaux et aimerait avoir une petite chaumière pres du lac....

elle s'en retourna

Ralas a écrit:
Ralas pensait que Rival allait revenir aussi, elle sortit des gravures de chaumières qui se trouvaient au bord du Lac, et les étala sur le bureau.
Là-bas, c'était la campagne il n'y avait pas de noms de rues, il n'y avait d'ailleurs pas de rues, juste des chemins. Mais toutes les chaumières avaient un nom.

Elle nota les noms sur chaque gravure.


La première, c'était "la Chaumière fleurie"

(28 octobre 1457 à nos jours) 9045011

Ensuite, "La Chaumière Rose"

(28 octobre 1457 à nos jours) 7765732

"La Chaumière aux Iris"

(28 octobre 1457 à nos jours) 5661683

La quatrième avait un charme fou et avec du goût et de l'imagination elle pouvait devenir un vrai petit nid.
Mais, inhabitée depuis longtemps elle était sans nom.
Au prochain propriétaire de lui en donner un quand il aura fini les travaux.


Elle nota : sans nom

(28 octobre 1457 à nos jours) 2516114

Rival33 a écrit:
je veux bien "la chaumière fleurie" car elle se trouve près de l'eau et à point de vue imcomparable une belle cascade.

Citation :
Ralas si je peux l'avoir j'en serait heureuse
dit-elle avec un sourire

Ralas a écrit:
Ralas la regarde en souriant.

Je crois que tu as fait un choix qui te ressemble, elle parait si délicate cette chaumière...

Elle lui tendit le trousseau de clés et nota le nom de Rival sur la cadastre puis l'embrassa en la serrant dans ses bras.

Bienvenue à Bordeaux, mon Amie !

Rival33 a écrit:
Val vit Ralas lui tendre les clefs elle était hereuse enfin un chez soi!

elle embrassa son amie et prit les clefs .

Elle partit en courant voir vite sa nouvelle demeure et cria à son amie :

Citation :
A tout à l'heure je passerais chez toi pour prendre mes affaires ......

Rosely a écrit:
Rosely regarde avec attention la dernière chaumière
- Oui dame c'est celle la que je veux , elle est un peu délabrée mais je l'adore déjà, et je la nommerai la chaumière" Bellefontaine", à cause de sa fontaine
(28 octobre 1457 à nos jours) Canstock3226123

Ralas a écrit:
Ralas sourit à la jeune femme et lui tendit les clés.

Je vais noter, dès demain, ce joli nom sur le cadastre.
Vous faites un bon choix et je pense que vous trouverez des hommes de bonne volonté à Bordeaux pour vous aider à la remettre en état.

Soyez la bienvenue ! Et au plaisir de vous revoir.

Rosely a écrit:
Rosely sourit à la dame en prenant les clés.
- merci à vous
les hommes de bonne volonté pense Rosely elle préferait les oublier ceux là , elle ne faisait plus confiance , elle se débrouillerait avec son amie Froncine
Elle sortit du bureau en saluant la dame et partit rejoindre Froncine qui l'attendait dans la charette tirée par "gadej le vicieux "son âne.

Mise à jour jusqu'au 2 Mars
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




(28 octobre 1457 à nos jours) Empty
MessageSujet: Re: (28 octobre 1457 à nos jours)   (28 octobre 1457 à nos jours) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(28 octobre 1457 à nos jours)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010
» Borkowo 1806 (Jours de Gloire) : Sauveur contre Denis
» Règles Jours de Gloire sous forme de cartes heuristiques
» Affrontement CDA (2° partie) : vendredi 01 Octobre !
» LDOLL 4 Les 5 et 6 Octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives de la ville de Bordeaux :: RP Lieux :: Office du cadastre-
Sauter vers: